Mercredi 2 décembre 2020

L’Allemagne fait un pied de nez hilarant au virus

Par Juliana Bitton | Publié le 18/11/2020 à 18:30 | Mis à jour le 19/11/2020 à 10:44
Photo : © Capture d'écran YouTube
Campagne prévention coronavirus

La nouvelle campagne allemande sur le coronavirus #Besonderehelden (« Héros très spéciaux » en français) a animé les débats, fait couler beaucoup d’encre et surtout beaucoup fait rire. L’humour serait-il un remède efficace face au virus chez nos amis allemands ?

 

Entre parodie et humour

Si vous n’avez pas vu la campagne du Bundesregierung, celle-ci montre dans une vidéo un homme âgé d’à peu près 70 ans, et se situe en 2070. Assis sur son fauteuil, le regard grave, la voie altérée par les années, ce dernier fait appel à ses souvenirs sur la crise sanitaire survenue 50 ans auparavant et raconte comment s’est déroulée la deuxième vague du coronavirus, durant « l’hiver 2020 ». La musique dramatique et l’inscription « Anton Lehmann » opération Chemnitz en bas à gauche de l’écran renvoient immédiatement à une parodie de documentaire d’ancien combattant. Les mots employés comme « destin », « courage », « danger », « menace » nous plongent dans une atmosphère lourde et inquiétante. Bref, tout est fait pour capter l’attention du spectateur jusqu’au bout !

Le destin du pays était entre nos mains

Au début de la campagne, on ne s’attend pas tout de suite à ce qui va se dérouler, mais très vite, l’humour allemand (oui ça existe !) se fait sentir et on commence à comprendre comment la vidéo va se terminer.

Le témoignage d’une personne âgée, qui ressemble beaucoup aux témoignages de rescapés de guerre peut être perçu positivement pour quiconque partage et comprend l’humour allemand.

 

Les jeunes, les héros de 2020

Est-ce que tout le monde peut être un héros ? Selon le gouvernement fédéral allemand, la réponse est oui ! Dans sa campagne ayant pour objectif de mobiliser les jeunes contre le virus, le message est clair : si vous restez chez vous, vous serez les héros de 2020 et plus tard des anciens combattants fiers et victorieux.

La ligne de front c'était notre canapé, notre arme : la patience. 

Cette campagne à la fois humoristique et pédagogique montre comment les jeunes peuvent avoir un impact sur la diffusion du virus et sur sa progression.

 

Campagne prévention coronavirus
© Capture d'écran YouTube

 

« La ligne de front c'était notre canapé, notre arme : la patience. » Certains pourraient affirmer qu’être jeune et rester chez soi ne fait pas de vous un héro. Si les jeunes se projetaient 100 ans plus tôt, ce n’est pas dans le confort douillet de leur domicile qu’ils auraient eu l’obligation de se rendre, mais sur un champ de bataille. Alors, entre se battre dans les tranchées ou s’affaler sur le canapé devant la télé, que choisissent-ils ?

 

Une campagne en décalage ou proche de la réalité ?

Toutefois, on pourrait se demander si le clip n’est pas en décalage avec la réalité. « C’est dur d’avoir 20 ans en 2020. » disait le président français Emmanuel Macron lors de son allocution du 14 octobre dernier. En effet, avoir 20 ans en 2020 signifie parfois faire ses études loin de sa famille, dans un 10m2, sans travail ni stage rémunéré et sauter des repas par manque d’argent. Si la campagne met en valeur la situation que rencontrent de nombreux jeunes, c’est-à-dire ceux qui doivent troquer leur bière de 18 h dans un bar bondé pour un téléfilm Netflix, elle oublie la majorité des jeunes d’aujourd’hui.

D’abord, cette publicité ne montre qu’une infime part du quotidien des étudiants, même si elle le fait avant tout pour rester dans un ton humoristique. Pour rappel, les étudiants ne font pas rien de leur journée, au risque de rater leur scolarité. De plus, étudier en 2020 est bien plus complexe qu’avant car les cours à distance sont difficiles à suivre, la solitude est plus présente que jamais et les relations sociales se limitent à la famille pour ceux qui ont de la chance. Beaucoup d’étudiants n’ont pas forcément de connexion internet efficace pour suivre leurs cours alors pour regarder un film, encore moins. Beaucoup d’étudiants vivent dans un petit studio alors le canapé n’entre même pas en ligne de compte. La dépression et la précarité étudiante ont augmenté avec la pandémie, car coupés de la vie sociale et de perspectives, les jeunes perdent leur essence même : cette capacité à avoir des rêves tout en profitant de l’instant présent.

 

L’humour allemand face à la gravité française

Si l’on regarde les campagnes de prévention françaises, celles-ci sont souvent bien plus dramatiques. Une des campagnes françaises met en scène l’anniversaire d’une personne âgée qui se termine en réanimation dans un hôpital. On est donc loin de la campagne publicitaire allemande ! Mais qu’est-ce qui fonctionnera le mieux : choquer l’audience ou la faire rire ?

 

Campagne prévention coronavirus
© Capture d'écran YouTube

 

Même le nom de la campagne #Besonderehelden semble humoristique. Finalement, le clip allemand, partagé et commenté par des millions d’internautes sur les réseaux sociaux, semblerait mieux fonctionner que les campagnes alarmistes menées en France, un pays que l’Allemagne surnomme d’ailleurs allègrement « l’Absurdistan » en raison de toutes les attestations de sortie à remplir et autres règles à respecter pendant le confinement.

Peu de temps après la première vidéo de campagne allemande, deux autres vidéos (ici et ) reprenant le même principe ont été ensuite publiées. En définitive et malgré les critiques, les Allemands semblent avoir choisi le camp de l’humour de cette campagne qui sort de l’ordinaire. Cependant et il est important de le rappeler, il existe de nombreux mouvements anti-masques et opposés aux mesures sanitaires, pour qui la campagne n’aura sans doute que très peu d’effets.

 

 

Juliana Bitton

Juliana Bitton

Passionnée par le cinéma, la littérature féministe, les voyages et la photographie, Juliana est rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Berlin Appercu
PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

Des fêtes réussies avec les champagnes Moreau & Tissier

Ils sont Français, entrepreneurs dans l’âme et adorent le champagne ! Carine Tissier et Matthieu Moreau réinventent le breuvage à bulles et le désacralisent outre-Rhin dans un esprit éco-responsable.

Communauté

Berlin Appercu
PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

Des fêtes réussies avec les champagnes Moreau & Tissier

Ils sont Français, entrepreneurs dans l’âme et adorent le champagne ! Carine Tissier et Matthieu Moreau réinventent le breuvage à bulles et le désacralisent outre-Rhin dans un esprit éco-responsable.

Que faire à Hambourg ?

Berlin Appercu
PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

Des fêtes réussies avec les champagnes Moreau & Tissier

Ils sont Français, entrepreneurs dans l’âme et adorent le champagne ! Carine Tissier et Matthieu Moreau réinventent le breuvage à bulles et le désacralisent outre-Rhin dans un esprit éco-responsable.