Lundi 23 septembre 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SCHULTÜTE – Un grand cornet pointu pour célébrer la rentrée

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 12/08/2019 à 06:00 | Mis à jour le 12/08/2019 à 10:55
Photo : © Pixabay
école primaire Allemagne Schultüte

Si le lycée français fait sa rentrée début septembre, les écoles allemandes rouvrent leurs portes aux élèves dès le mois d'août. Pour certains, cela signifie simplement que les vacances sont terminées et que la routine va pouvoir reprendre, mais pour les nombreux écoliers qui font leur première rentrée scolaire, ce peut être une période douloureuse. Les Allemands ont un remède pour cela : la Schultüte. La journée d'intégration au C.P. (Cours préparatoire) est organisée à des dates différentes suivant les Länder, elle s'est ainsi tenue le 10/08 à Berlin, elle aura lieu le 12/08 en Rhénanie-Palatinat et en Sarre, le 13/08 à Hambourg mais aussi en Hesse, les 28/08 et 29/08 en Nordrhein-Wesphalie, tandis qu'en Bavière c'est le 10/09 et entre le 11/09 et le 21/09 dans le Bade-Wurtemberg...


Une rentrée dans la bonne humeur

Toutes les bonnes choses ont une fin puisqu'il est déjà l'heure de se remettre sur le chemin du travail. En cette fin de pause estivale, ce sont également les enfants qui font leur rentrée scolaire, mais pour les écoliers les plus jeunes, rentrée est souvent synonyme de séparation. Certains quittent leurs parents pour la première fois et la rentrée se fait alors dans les cris et les larmes, mais en Allemagne c'est une toute autre histoire. En effet, les écoliers d'outre-Rhin ne se rendent pas à leur premier jour de classe sans leur célèbre Schultüte. Ce cornet rempli de friandises et de fournitures scolaires est un excellent remède contre les douleurs de la séparation et permet aux enfants de voir la rentrée comme un moment de joie et non de tristesse. La tradition est aujourd'hui perpétuée partout en Allemagne et on voit mal comment les écoliers pourraient s'en passer !
 

Schultüte Allemagne
© Pixabay


Qu'est-ce que la Schultüte exactement ?

Il s'agit d'un concept purement allemand et donc intraduisible en français. La Schultüte est un cornet, généralement fabriqué par les parents ou les écoliers eux-mêmes au jardin d'enfants, qui est offert le jour de la rentrée à l'école primaire. Certains passent de longues heures à peaufiner un cornet personnalisé, d'autres se contentent de les acheter en grande surface. Contrairement aux écoliers français, les Allemands n'ont pas d'école maternelle. C'est pourquoi leur entrée dans l'équivalent de la classe du C.P. (Cours préparatoire) constitue un grand moment et un basculement dans la cour des "Grands". Pour marquer ce premier jour, les écoliers allemands reçoivent donc une Schultüte, un "sac d'école" en français, que les parents remplissent de fournitures scolaires, de bonbons, de gâteaux et parfois de vêtements. Ce rituel est très important pour les enfants puisqu'il leur permet d'associer le jour de la rentrée aux cadeaux et donc à un moment de joie : une méthode efficace et sympathique pour éviter trop de pleurs et créer de jolis souvenirs.

 

Schultüte Allemagne
© Pixabay


Une ancienne tradition largement perpétuée de nos jours

Ce rituel de la Schultüte, né au XIXe siècle, vient de l'est de l'Allemagne. Les parents racontaient aux enfants qu'il existait un arbre à cornets scolaires, les Schultüte, et que lorsque celles-ci avaient atteint une bonne taille, c'était signe que l'on pouvait entrer à l'école primaire : de quoi dé-dramatiser la première rentrée des écoliers. Répandus principalement dans les villes de l'Allemagne centrale, les cornets scolaires ont ensuite gagné en popularité dans d'autres provinces. Berlin est la première grande ville hors des régions d'origine où ce phénomène s'est introduit. Aujourd'hui la tradition s'est propagée dans toutes les écoles d'Allemagne et une Schultüte attend les milliers d'enfants qui reprennent le chemin des classes.


Euan Borthwick

Rediffusion du lundi 29 août 2016

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter


 

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

jean luc1 lun 12/08/2019 - 23:45

dans les années soixante en Lorraine , on fêter de la même façons le 1er jour de l'école , mais notre éducation nationale a fait supprimer cette traditions lorraine . en Allemagne j#ai retrouver cette traditions , et mes enfants ont en profiter . car pour eux cette cérémonie marque leur entrée dans la cour des grands . jean luc expat.com allemagne

Répondre
Commentaire avatar

floriane lun 12/08/2019 - 08:16

Très bon article qui m'a rappelé mes années allemandes quand je vivais à Hamburg il y a bientôt 60 ans. J'ai aimé cette charmante coutume pour les enfants et les parents, on n'est jamais trop heureux !

Répondre

Communauté

Heidelberg Mannheim Appercu
TÉMOIGNAGES

APPEL A TEMOINS ! Des habitudes prises en Allemagne

Afin de réaliser un article, nous souhaiterions recueillir quelques témoignages de lecteurs qui, après quelques années passées en Allemagne, ont pris des habitudes typiquement germaniques.

Que faire à Francfort ?

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.

Vivre à Francfort

INTERVIEW

Stefan Söhngen, nouveau manager du « Newcomers Festival »

Alors que la 19e édition du « Newcomers Festival » pointe son nez, nous avons rencontré le Germano-Suisse Stefan Söhngen, nouvel organisateur de ce rendez-vous incontournable de la rentrée à Francfort

Expat Mag

Cambodge Appercu
GASTRONOMIE

« Chez Mama Ly », l'héritage culinaire de la vlogueuse Diana Chao

Diana Chao, une Française née à Paris de parents sino-cambodgiens, a décidé de se consacrer à 100% à sa chaîne Youtube. Le but : démystifier la culture asiatique en partageant les recettes de sa mère.

Sur le même sujet