Mercredi 8 juillet 2020
Francfort
Francfort

Les opéras de Francfort, entre rivalité et complémentarité

Par Caroline Rayner | Publié le 04/06/2020 à 18:00 | Mis à jour le 05/06/2020 à 12:24
Photo : © Pixabay
Alte Oper Frankfurter Oper Francfort

Récemment, une annonce faite par la ville de Francfort a ébranlé le monde de la culture : le nouvel Opéra va être démoli, puis reconstruit. Considéré par les politiques comme trop délabré, la popularité de l’opéra devrait connaitre un nouvel élan, une fois refait. Mais, quand, et dans quelles circonstances, a-t-il été bâti ? Quelle est la différence entre le nouvel Opéra et le « Alte Oper », son contre-pied, à quelques centaines de mètres ? Quelle est leur histoire ? Suivez le guide !

 

Le vieil Opéra ou « Alte Oper », un symbole culturel de la ville de Francfort 

Situé sur la « Opernplatz », en plein cœur du quartier Westend à Francfort, le vieil Opéra, ou de son nom allemand « Alte Oper », dirigé par Dr. Stephan Pauly, en éblouit plus d’un, avec son architecture inspirée de la Renaissance, sa structure imposante et sa pierre d’une blancheur éclatante. L’intérieur, doté de son grand escalier et ses balustrades, est tout aussi époustouflant. C’est sans doute pour ces raisons que le vieil Opéra est le monument le plus photographié de Francfort, attirant 490 000 visiteurs par an.

              

Alte Oper
© Tourismus+Congress GmbH Frankfurt

 

Sauf que, ce que la plupart ne savent pas, est que le « Alte Oper » a dû traverser bien des épreuves avant d’obtenir son statut presque mythique dans la ville de Francfort. Le vieil Opéra, conçu par l’architecte berlinois Richard Lucae, a été inauguré en 1880, en présence de l’Empereur Guillaume Ier d'Allemagne. Il a pu être construit grâce à des donations de Francfortois aisés. Le premier Opéra à y être joué est « Don Juan » de Mozart. Malheureusement, le « Alte Oper » fût détruit pendant la Seconde Guerre mondiale par les bombardements en 1944, et, dans un premier temps, la ville de Francfort refusa de lancer un projet de reconstruction. Cependant, grâce à une action citoyenne et des pétitions, le vieil Opéra de Francfort, qui n’était plus qu’une ruine, a pu être rebâti. En 1981, le « Alte Oper » a ainsi fêté officiellement sa réouverture, avec la symphonie no 8 de Gustav Mahler, en présence du président fédéral Karl Carstens.

Depuis sa réhabilitation, le vieil Opéra propose un programme de concerts très riche et varié pour toute la famille. Il accueille les musiciens célèbres dont David Guarett ou encore des orchestres symphoniques des quatre coins du monde. Le terme « Alte Oper » peut donc être sujet à quiproquo puisque, en réalité, il ne propose pas d’opéras, mais des concerts et des conférences. Néanmoins, le vieil Opéra n'a de cesse d'assurer le rayonnement culturel et architectural de Francfort.


Le nouvel Opéra ou « Frankfurter Oper », établissement au passé tumultueux

Le nouvel Opéra a été, quant à lui, construit en 1902 sur la place Willy Brandt à 5 mn de la gare principale de Francfort selon les plans de Christian Heinrich Seeling. Ce bâtiment n’a pas été érigé par hasard : cela faisait plus de 2 siècles que des troupes, notamment françaises, jouaient à Francfort, souvent dans des établissements de fortune.

Comme cela fut le cas pour le vieil Opéra, le nouvel Opéra de Francfort a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce n'est qu'en 1951, après une collecte de dons, que l’Opéra a pu être reconstruit, sous la tutelle des architectes Apel, Letocha & Rohrer. Son architecture est typique de l’après-guerre, assez minimaliste et inspirée du mouvement « Bauhaus » . Elle rappelle également les travaux de Le Corbusier. En 1958, le projet fût complété avec la création d’un double-complexe composé du Théâtre (« Schauspiel ») et de l’Opéra, avec une baie vitrée comme nous le connaissons aujourd’hui, inventé par les architectes Apel & Beckert. 

Malheureusement, en 1987, un homme mit volontairement le feu à la scène de l’Opéra et les représentations ont dû se dérouler dans le bâtiment « Bockenheimer Depot ». Il a fallu attendre jusqu’en 1991 pour que l’opéra réouvre !

 

Frankfurter Oper
© Tourismus+Congress GmbH Frankfurt

 

Depuis 1991, le succès du nouvel Opéra de Francfort est en hausse constante : il constitue un des Opéras les plus importants d’Europe, et a même été élu Opéra de l’année en 1995, 1996, 2003, 2015 et 2018. Le « Frankfurter Oper» a toujours proposé un programme d’opéras et de concerts variés, allant de « la Belle au bois dormant » de Engelbert Humperdinck aux ballets du célèbre chorégraphe américain William Forsythe, assez avant-gardistes. Par ailleurs, pour pallier au phénomène de vieillissement du public amateur de musique classique, le « Frankfurter Oper », dirigé par Bernd Loebe, a lancé de nombreux projets d’opéras et de pièces de théâtre simplifiées afin de parler aux jeunes enfants.

L’histoire du nouvel Opéra est donc celle d’un combat pour la musique et la culture de manière générale. Elle démontre également le pouvoir de persuasion du peuple, puisque sa reconstruction a été permise grâce à l’action collective des Francfortois !

 

Vieil et nouvel Opéra : complémentaires ou rivaux ?

D’un point de vue architectural, le nouvel Opéra a toujours clairement été dans l’ombre du « Alte Oper », qui est l’attraction touristique et culturelle la plus importante de Francfort. Cependant, cet établissement à la façade grise et légèrement lugubre réserve bien des surprises : comme évoqué précédemment, c’est le seul établissement où se déroulent des représentations d’opéras, ainsi que des premières, permettant au public de connaitre de nouveaux metteurs en scènes et librettistes.

Mais, bien évidemment, le charme et la beauté du vieil Opéra, ainsi que son emplacement, en plein cœur de la « Opernplatz», sont inégalés. Puisque les deux établissements sont seulement à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, aller faire un tour, à la fois au vieil et au nouvel Opéra, permet de s’enrichir de leur complémentarité !

 

Opéra et Covid-19

Depuis que le gouvernement a assoupli les mesures d’hygiène liées à l’épidémie de Sars-Cov-2, les représentations musicales sont permises, à condition qu’il y ait un maximum de 100 personnes dans la salle. Aussi, en plus de la distanciation sociale de 1,5 mètre à respecter, le port du masque est obligatoire.

 

« Alte Oper » :

Opernplatz 1

60313 Francfort-sur-le-Main

 

« Frankfurter Oper »:

Untermainanlage 11

60311 Francfort-sur-le-Main

 

Nous vous recommandons

Caroiline Rayner stage rédactrice

Caroline Rayner

Franco-germano-anglaise ayant grandi à Francfort, Caroline aime le chant, la musique classique et la lecture. Elle est aussi rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Munich Appercu
Coronavirus

Allemagne - Les masques de la discorde

Bien que le Covid-19 soit toujours présent, la nécessité du port du masque est remise en question par certains responsables politiques en Allemagne.

Baisse de la TVA en Allemagne

Heidelberg Mannheim

Communauté

ISCH LIEBEU DICHE

Gaëlle et Ulrich, un couple franco-allemand tout en harmonie

Lepetitjournal.com/Francfort a rencontré Gaëlle et Ulrich qui témoignent de leur expérience de couple franco-allemand, de leurs différences culturelles mais aussi de l’éducation bilingue des enfants.

Vivre à Francfort

Munich Appercu
Coronavirus

Allemagne - Les masques de la discorde

Bien que le Covid-19 soit toujours présent, la nécessité du port du masque est remise en question par certains responsables politiques en Allemagne.

Baisse de la TVA en Allemagne

Heidelberg Mannheim

Expat Mag

Chennai Appercu
CULTURE

Marre du Covid-19, parlons Sexe !

Covid par ici, pandémie par là… STOP ! On fait une pause virus et on vous parle aujourd’hui d’un sujet indien beaucoup plus philosophique (si si), relaxant et…excitant : le Kamasutra !