Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2255

La minute Covid-19 en direct de Francfort !

Par Florian Chiron | Publié le 10/12/2020 à 06:30 | Mis à jour le 11/12/2020 à 16:35
Photo : © Pixabay
Transit France Allemagne Covid-19

Vous rentrez en Allemagne ou en France. Faut-il faire un test ou pas ? Se mettre en quarantaine et si oui combien de temps ? Vous en perdez votre latin… Rassurez-vous, nous aussi ! Mais on essaie de vous aider.

 

Retour vers l’Allemagne

Pour tous ceux qui rentrent de France, Belgique, Suisse ou d’autres zones à risques vers l’Allemagne, sachez que le Land de Hesse a étendu ses exceptions à la règle des 10 jours de quarantaine (sauf si le test est négatif après 5 jours), en cas de retour de zone à risque (donc de France, cf. plus bas).

Sont valides comme exceptions :

a) Les personnes qui ont séjourné moins de 72 heures dans une zone à risque pour rendre visite à :

  • des parents au premier degré (parents, enfants) ;

  • des conjoints ;

  • des partenaires de vie ;

  • des compagnons de vie ;

  • des beaux-parents (ou beaux-enfants) ;

  • pour exercer une garde partagée

  • ou un droit de visite

sont exemptes de quarantaine et de tests.

Cela vaut aussi pour les personnes d’Allemagne qui entrent en Hesse pour une durée maximale de 72 h pour les mêmes raisons.
 

transits France Allemagne Covid-19
© Pixabay


b) Si le séjour pour les raisons ci-dessus dure plus de 72 h, dans ce cas un test négatif datant d'au plus 48 h avant le retour en Hesse, permet d'éviter une quarantaine.


c) En cas de séjour de moins de 72 h en raison d'une visite de parents au deuxième degré (frères, sœurs, grands-parents, petits-enfants), un test négatif datant d'au plus 48 h avant le retour en Hesse, permet d'éviter une quarantaine.

Reste la définition de la visite à interpréter (Considérons 24h, puisque les visites de moins de 24h en zone à risque sont exemptes).

​​

transits France Allemagne Covid-19
© Pixabay

 


La France toujours zone à risque ?

J'avais pronostiqué en début de semaine dernière les défaites conjointes du PSG et de l'OM, ainsi que la sortie de la Corse et de la Bretagne des zones à risques. Mon chat noir m'a accompagné toute ces derniers jours, c'est donc raté.

D'après cette carte sur laquelle se base a priori le RKI (Robert Koch Institut) pour ses recommandations, si la Bretagne et la Corse ont des taux de contamination à moins de 150 cas pour 100 000 habitants sur 2 semaines, ce qui pourrait les faire sortir des zones à risque, trop peu de tests y sont réalisés ET le taux de positivité des tests est supérieurs à 4%.

C'est en première analyse mon avis. En effet, des régions d'Irlande et de Grèce sont sorties des zones à risque la semaine dernière (ce qui permet quasi de planifier le Nouvel An à Dublin), avec les mêmes taux de contamination mais d'autres indicateurs plus favorables.
 

transits France Allemagne Covid-19
© Pixabay

 

Courage, cependant, les chiffres français s'améliorent (en Hesse aussi, soit dit en passant) je ne me risquerai pas à un pronostic probablement lamentable.

Il va falloir partir en France « auf gutes Glück », au petit bonheur la chance.

Mon pronostic de passer les fêtes en famille : 8/10 (pronostic qui ne vaut rien, tout dépend du chat noir…).


Pour plus d’informations sur les transits France-Allemagne, Allemagne-France, consultez le site de l’Ambassade de France à Berlin ici.

 

Nous vous recommandons
Florian Chiron

Florian Chiron

Directeur des éditions Lepetitjournal.com en Allemagne (Berlin, Hambourg, Cologne, Francfort, Munich, Heidelberg-Mannheim) de juin 2019 à décembre 2020, Florian va se concentrer sur ses engagements politiques et son activité de conseiller en patrimoine.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Lima

Juli, la "petite Rome d'Amérique"

Sur les rives du lac Titicaca, à une heure de trajet de Puno, capitale de la région, Juli doit son surnom à l’intense ferveur religieuse et à toutes les églises que l'on peut y trouver.