Samedi 26 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Hurling pour les nuls

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 18/10/2017 à 12:54 | Mis à jour le 18/10/2017 à 13:30
Photo : Hurling
Hurling

Joué depuis environ 3000 ans, le hurling est un des sports les plus vieux du monde. Si vous avez compris le football gaélique, rassurez-vous, le Hurling est également régi par la GAA, l’association athlétique gaélique, et présente donc quelques similitudes. Le hurling féminin est appelé le Camogie.

Tout d’abord, le terrain est le même (environ 140m de long sur 80m de large) et les cages sont les mêmes (cages de football avec un filet et un gardien surmontées de poteaux de rugby). Il y a également 15 joueurs par équipe : un gardien, six défenseurs, deux milieux de terrains, six attaquants. Seulement cinq remplacements sont autorisés par matchs.

Un match de hurling dure 60 minutes, exceptés les matchs du championnat d’Irlande (le All-Ireland) qui durent 70minutes.

Mais à la différence du football gaélique, le hurling se joue avec une crosse, appelée le hurley ou le caman, et une petite balle à peine plus grosse qu’une balle de tennis mais beaucoup plus dure, le sliotar.

Hurley et Sliotar
Hurley et Sliotar

Maintenant que les bases sont posées, que le jeu commence !

Pour réceptionner une balle qu’on vous a envoyé, c’est très simple, vous pouvez l’attraper dans votre main (vu la taille de la balle, la réception se fait forcément à une main).

Mais si la balle est tombée au sol, vous ne pouvez pas simplement vous pencher et la ramasser ! Vous devez la soulever avec votre pied (comme en football gaélique), ou, plus simple, avec votre hurley (crosse).

Maintenant que la balle est dans votre main, vous avez deux options :

1) La passe :

Si vous décidez de faire la passe à un de vos coéquipiers, vous pouvez :

- utiliser le hurley (la crosse) pour frapper la balle, ce qui vous permet de l’envoyer très loin.

- Si vous préférez faire une passe courte, vous pouvez également envoyer la balle à la main, en la frappant avec votre paume, car comme au football gaélique, vous ne pouvez pas lancer directement la balle : il faut donc la faire rebondir sur sa paume.

- Enfin, en dernier recours, vous pouvez également lancer la balle avec le pied.

2) La course :

Si vous décidez de ne pas faire la passe et de garder la balle pour vous, vous n’avez pas d’autres choix que de courir vers les cages adverses. Mais puisque vous avez la balle dans la main, vous ne pouvez faire que 4 pas. Au-delà de ces 4 pas, il vous faudra soit vous décider à faire la passe, soit réaliser un solo run : faire rebondir ou faire tenir en équilibre la balle sur le bout plat de votre crosse, tout en continuant à courir. Trop facile.

Marquer !

Maintenant que vous êtes arrivé devant les cages, il faut marquer des points ! Pour marquer, il faut envoyer, obligatoirement avec le hurley (la crosse), la balle dans les buts :

- soit par-dessus la barre transversale, entre les deux poteaux, ce qui vous rapporte un point.

- soit dans les cages sous la barre transversale, ce qui vous rapporte trois points si le gardien ne l’arrête pas.

Bravo, vous avez marqué des points ! Mais maintenant, l’équipe adverse à récupérer le ballon, et compte bien faire de même.

Défendre !

Pour défendre, vous avez plusieurs solutions :

- le contact : comme en football gaélique, le seul contact autorisé est le choc épaules/épaules, le Body check.

- L’interception : vous pouvez essayer d’intercepter une passe de l’équipe adverse. Si la balle est en l’air vous pouvez tenter un duel aérien, mais vous devez avoir au moins un pied au sol quand vous interceptez la balle.

- Le hurley : la meilleure défense reste le contact hurley/hurley (crosse contre crosse). En effet, vous pouvez tenter de parer les passes de vos adversaires en mettant votre crosse au milieu au moment où il fera sa passe. Si vous y arrivez, le choc entre les deux crosses sera violent mais la balle tombera surement par terre, ou au moins la passe sera mauvaise.

Le décompte des points :

Comme au football gaélique, le décompte des points se fait en deux temps :

- Le nombre de buts marqués dans les cages, sachant que chaque but vaut trois points.

- Le nombre de points marqués entre les poteaux, valant un point.

Ce sport ne comporte pas de hors-jeu et le hurley permet d’envoyer la balle très loin, à une vitesse d’environ 110 km/h. C’est donc un jeu extraordinairement rapide, mais aussi très dangereux : la balle est frappée et envoyée un niveau du visage, et le choc des crosses peut-être très violent. Depuis 2010, malgré les protestations des ‘anciens ‘, le port d’un casque est obligatoire. Quoi qu’il en soit, ce jeu demande beaucoup de courage, ce qui explique l’admiration des Irlandais pour leurs joueurs, et plus particulièrement le gardien, à qui ils vouent un quasi-culte, car il occupe le poste le plus dangereux et donc le plus héroïque.

 

Floriane Goujon (www.lepetitjournal.com) mercredi 18 octobre 2017

Nous vous recommandons

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 CommentairesRéagir

Actualités

SOCIÉTÉ

#repealThe8: A la rencontre des Pro Life

Le 25 mai 2018 l’Irlande va vivre un moment important de son histoire avec le referendum concernant l'abrogation du 8ème amendement de sa constitution. En clair, si le résultat des scrutins donne une

Communauté

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Rencontre avec le sénateur des Français établis hors de France

De 18 heures à 21 heures ce vendredi 18 mai à l’Alliance Française de Dublin, une réunion s’est tenue avec Olivier Cadic, le sénateur des Français établis hors de France, afin d'évoquer ...

Sur le même sujet