Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2254

HALLOWEEN EN IRLANDE – Une expérience unique

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 30/10/2021 à 19:19 | Mis à jour le 10/11/2021 à 00:57
HALLOWEEN EN IRLANDE – Une unique expérience

De nos jours, la fête d'Halloween qui est célébrée chaque année le 31 octobre, est une belle occasion pour s'amuser en famille où les enfants (de tous âges) de déguisent pour (se) faire peur et réclamer des friandises (trick or treat !), où les citrouilles sont transformées en Jack O'Lanterns et où les gens se racontent des histoires effrayantes lors de veillées inquiétantes. Les magasins regorgent alors de déguisements, mais aussi et surtout de décorations pour la maison : des tombes, des toiles d'araignées, des squelettes suspendus ! Les quartiers de nombreuses villes se transforment petit à petit en décor géant d'Halloween. Aussi attendu et célébré que Noël, les irlandais attendent avec impatience la soirée d'Halloween !

Si Halloween est célébrée presque partout dans le monde, le Halloween que nous connaissons, avec sa dérive commerciale, a bien évolué depuis ses origines Irlandaises et festival païen de Samain.

 

Alors pourquoi Halloween est-elle considérée comme une des fêtes les plus importantes d'Irlande ?

Le terme Halloween provient de la contraction de l'expression All Hallows Eve abbreviation de the eve of All Hallows' Day signifiant « la veille de tous les saints » ou « la veillée de la Toussaint ». Car c'est en effet au 8ème siècle que la fête chrétienne de la Toussaint s'impose le 1r Novembre.

Si la Toussaint est religieuse, Halloween tire ses racines d'une célébration païenne pratiquées par les Celtes, en Irlande notamment !

En effet, le peuple Celte, dispersé entre l'Irlande, l'Ecosse, le Pays de Galles et la Bretagne, tenait annuellement une fête, le Samain (ou Samhain), qui veut dire "la fin de l'été". Les festivités, qui commençaient le 31 octobre au soir, comportaient des rites druidiques, des banquets et parfois même des sacrifices.

festival de samhain en Irlande

Les Celtes célébraient le début d'une nouvelle année, mais marquaient également l'arrivée de l'hiver, et avec elle, les esprits des morts, les fantômes et autres monstres obscurs. De nombreuses traditions encore pratiquées aujourd'hui à Halloween ont été inventées à cette époque, pour se protéger des mauvais esprits.

A l'époque le 1er Novembre marquait donc en quelque sorte le nouvel an pour ces Celtes. Cette journée marquait la fin de l'été et de la récolte et le début de l'hiver sombre et froid. Les Celtes croyaient que la nuit précédant le nouvel an, la frontière entre les mondes des vivants et des morts s'estompaient.

Si les esprits des morts pouvaient causer toutes sortes de problèmes en plus d'endommager les récoltes, les Celtes pensaient également que la présence des esprits d'un autre monde aidaient les druides dans la réalisation de leurs prédictions sur l'avenir. Pour un peuple entièrement dépendant du monde naturel instable, ces prophéties étaient une source importante de réconfort pendant le long et sombre hiver.

 

Voici quelques-unes des traditions irlandaises d'Halloween

Le feu de joie 

Selon les celtes, Samain était le soir où les esprits des morts pouvaient revenir sur terre. Dans chaque village, ils allumaient alors un grand feu pour tenir éloignés les esprits et le mauvais sort.

Halloween en Irlande

 

La lanterne citrouille

la légende raconte qu'un Irlandais, Jack O'Lantern, aurait fait un pacte avec le Diable, pour obtenir la promesse de ne pas aller en Enfer. Mais lorsqu'il mourut, il s'avère qu'il n'était pas assez bon pour être accepté au Paradis. Ne pouvant pas non plus aller en Enfer du fait de son pacte avec le Diable, il se retrouva seul condamné à errer éternellement errer dans les rues sombres de Dublin. Il demanda alors au Diable une dernière faveur, de la lumière pour éclairer son chemin. Le Diable lui fournit des braises de l'Enfer, et Jack les plaça dans ce qu'il avait sous la main, en l'occurrence, un navet. En réalité, on pense que les celtes ramenaient des cendres du feu de joie du village chez eux, pour se porter bonheur. Afin de transporter les cendres sans les éteindre, ils les plaçaient à l'intérieur d'un navet. Les Irlandais et Écossais émigrés aux Etats-Unis durent ensuite s'adapter, et ne trouvant pas de navet, utilisèrent des citrouilles (plus grosses et plus simples à décorer) pour les célébrations d'Halloween.

lanterne citrouille d'Halloween

Les déguisements

Se déguiser en créatures effrayantes permettait aux Celtes de se faire passer pour des esprits malveillants, et s'assurer ainsi que en retour, les vrais esprits maléfiques, les laisseraient en paix.

« Trick or treat » (un bonbon ou un sort)

Cette tradition s'est développée notamment en Irlande, lorsque les familles pauvres qui ne pouvaient pas payer les célébrations d'Halloween prirent l'habitude d'aller frapper aux portes des familles riches pour leur demander de l'aide.

Halloween en Irlande - Trick or treat
Trick or Treat !

 

Le Colcannon

Ce plat est servi lors du dîner traditionnel le soir d'Halloween. La tradition veut qu'on cache à l'intérieur des pièces de monnaie pour les enfants ou des bagues pour les jeunes filles. (voir recette)

Colcannon
Colcannon

Le Barnbrack 

c'est le gâteau traditionnel d'Halloween, une sorte de cake aux fruits. Si vous l'achetez dans une boulangerie, vous trouverez sûrement une bague cachée à l'intérieur. Mais les familles irlandaises ont pris l'habitude d'y cacher des petits objets plus personnels ou plus marrants. (voir recette)

Barnbrack 
Barnbrack

 

Croquez la pomme !

Ce jeu pratiqué à Halloween consiste à réussir à croquer dans une pomme suspendue à un fil tout en ayant les yeux bandés et les mains attachées dans le dos.

jeu d'Halloween - Bite the Apple

Le blind date

Des jeunes filles aux yeux bandés doivent ramasser au hasard un chou dans un champ. Si le chou qu'elles ont choisi est couvert de beaucoup de terre, cela signifie que leur futur mari sera riche. Manger le chou en question permettrait ensuite de connaître la vraie nature de leur futur époux.

Les mesures anti-fées (The anti-fairy measures)

la soirée d'Halloween est envahie de mauvaises fées cherchant à vous voler votre âme. Mais à chaque fois qu'un Irlandais qui a jeté de la poussière derrière ses pieds croise une fée, cette dernière sera obligée de relâcher toutes les âmes qu'elle a capturées. Nous voilà sauvés ! En campagne, les animaux de la ferme sont protégés de ces mauvais esprits par une bénédiction à l'eau sainte avant la soirée d'Halloween.

Un Halloween modernisé

Mais au-delà de ces anciennes traditions et superstitions, Halloween s'est renouvelée et reste une période exceptionnelle à Dublin et dans toute l'Irlande, qu'il ne faut pas rater. Le festival Bram Stocker (voir ici) a déjà plongé les Dublinois dans une ambiance effrayante pendant le Bank Holiday week-end (weekend de 3 jours avec le lundi férié) présedent Halloween.

La capitale irlandaise offre alors de nombreuses attraction à ne pas manquer:

la Samhain Halloween Parade

Des spectacles, des danseurs, des monstres, des fantômes et encore pleins d'autres créatures effrayantes vous en mettront plein la vue, dans une parade de Parnell Square jusqu'au célèbre quartier dublinois de Temple Bar.

Le Ghost bus tour

Si vous voulez découvrir Dublin sous un autre jour, montez dans ce bus aux allures effrayantes pour un voyages dans les noirceurs de Dublin. (voir site)

Pubs et boîtes de nuits

Halloween en Irlande

Mais le plus important reste la soirée du vendredi 31 octobre en elle-même. Des centaines de pubs et night-clubs décorés pour l'occasion n'attendent que de vous faire goûter leurs cocktails Halloween, pour danser toute la nuit en compagnie d'une sorcière ou d'un vampire (venez déguisés !).

Des enfants aux plus grands, en Irlande, pas question de rester chez soi le 31 octobre au soir !

Audrey Lalli

 

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir