ETUDIER EN IRLANDE - Interview de Jennifer, étudiante en Doctorat

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 19/11/2014 à 23:40 | Mis à jour le 26/09/2022 à 13:03
Jennifer

Poursuivons notre rubrique 'Etudier en Irlande' avec l'interview de Jennifer David, jeune Bordelaise de 23 ans, en doctorat en Neurosciences depuis 2 mois à Trinity College, à Dublin.

Lepetitjournal.com - Bonjour Jennifer, faire un doctorat, en quoi cela consiste ?
Jennifer - Cela consiste à mener une recherche sur un sujet encore inexploré de A à Z sur une durée de 3-4 ans. Il s'agit d'acquérir le titre le PhD (Doctor of Philosophy) dans un domaine particulier (lettres, sciences, psychologie ...)
À la fin du doctorat, on acquiert le titre de Dr. dans la thématique visée mais le terme de Dr. Ici est différent de celui obtenu dans le domaine médical.

A qui est-ce accessible ? Quelles sont les conditions d'admission ?
Les conditions d'admissions requises en France sont un Bac +5 (master) obligatoirement ; cependant en Irlande et notamment à Trinity College on peut y accéder après la licence (qui ici se fait en 4 ans) et débuter directement le doctorat en suivant (4 ans et non 3, leur master de recherche étant uniquement du laboratoire et non des cours cela revient au même). Ils ont en fait un fonctionnement différent du système français mais les critères d'admission sont bac+5 pour les expatriés. De plus, la plupart des universités demandent des certificats d'anglais pour les non anglophones (TOEFL/IELTS ..).

Combien de temps cela dure-t-il ?
Normalement les thèses ici durent 4 ans mais la mienne se fait en 3 ans (financements pour 3 ans, mais je peux demander une extension si je ne finis pas à temps).

'...Il y a vraiment un travail artistique dans le domaine de la recherche: Sans créativité on ne peut pas arriver à trouver l'expérience qui fera la différence'

Quelles sont les étapes du doctorat ? Comment cela se déroule-t-il ?
Un doctorant doit savoir mener une recherche de A à Z. Au début on nous donne un sujet avec quelques mots clés, on doit regarder toute la littérature scientifique qui concerne ce sujet et voir ce qui n'a pas été fait, pas été recherché. Une fois qu'on a trouvé la question manquante dans toute cette base de données, on établit une stratégie pour y répondre.
En fonction des résultats obtenus on imagine d'autres questions et d'autres protocoles. Au final je dirais qu'il y a vraiment un travail artistique dans le domaine de la recherche. Sans créativité on ne peut pas arriver à trouver l'expérience qui fera la différence.
Ensuite, nous devons reporter nos résultats dans des revues scientifiques et publier tout ça en anglais pour que d'autres scientifiques puissent lire nos recherches (ce qui fait la réputation d'un scientifique).
Écrire une thèse de 300 pages en anglais
Nous devons aussi participer à des conférences, on est amenés à beaucoup voyager pour présenter nos travaux devant des congrès scientifiques. C'est très enrichissant et ça permet de voyager ! Le mythe du scientifique cantonné dans son laboratoire est complètement faux.
Pour finir, notre rôle est aussi d'éduquer les étudiants en licence/master en faisant du monitorat, on donne des cours ou on aide un enseignant pendant les sessions pratiques etc...

Comment se déroule le processus de la thèse ?
On est encadré par un superviseur qui est là pour répondre à nos questions, nous guider si on planifie quelque chose qui va droit dans le mur. Mais le superviseur ne nous donne pas les idées, tout le travail de réflexion doit être fait par le doctorant.

Pourquoi faire un doctorat ? À quoi cela sert-il ? À qui cela sert-il ?
Le but d'un doctorat (bac+8) est d'acquérir de l'expérience dans la recherche et surtout de l'autonomie dans le but de travailler ensuite en tant que chercheur post-doctoral (ce sont comme des CDD de 2/3 ans nécessaires avant d'avoir un poste de Chercheur dans une université).

Faut-il des profils spécifiques pour faire un doctorat ?
Je pense qu'il n'y a pas de profil particulier, il faut juste être vraiment passionné par son sujet de thèse et ne pas faire une thèse pour faire une thèse.
Il faut penser que pendant 3 ans on ne va faire que ça, on va devoir des fois y consacrer des week- ends en plus de la semaine passée à y travailler dessus et comme je le disais il faut aussi être créatif. Après une qualité majeure pour bien réussir une thèse est la curiosité. Il ne faut pas hésiter à s'intéresser à d'autres domaines, sujets, ça permet d'ouvrir son esprit et de ne pas rester sur la minuscule sous partie du sujet sur lequel on fait notre thèse.

Maintenant, parlons un peu plus de vous et de votre expérience en Irlande. Quel a été votre parcours avant de commencer ce doctorat ?
Alors, J'ai fait une licence en Biologie moléculaire, cellulaire et physiologie et un master en Neuropsycho pharmacobiologie à l'université de Bordeaux. Maintenant je fais une thèse en Neurosciences.

Pourquoi vous êtes-vous lancé dans un doctorat ? Pourquoi vouloir faire de la recherche ?
Je dirais par passion et par curiosité. J'aime l'idée d'apporter quelque chose à la Science et je trouve que c'est vraiment très stimulant intellectuellement même si parfois c'est très stressant.

Où faites-vous actuellement votre doctorat ?
À Trinity College Dublin. Dans un institut de neurosciences de l'université. Je suis la seule étudiante internationale dans mon équipe.

Quel est le thème de votre thèse ?
Dépression et Neuro-imagerie

Pourquoi avez-vous choisi l'Irlande ?
Tout d'abord à cause du sujet. J'ai fait tout mon master sur la mémoire, les sujets plus orientés vers la psychiatrie m'intéressent plus que le moléculaire mais aussi parce qu'il est difficile d'avoir des financements en France pour un doctorat. Du coup j'ai préféré trouver une thèse avec son propre financement. De plus, dans le milieu de la recherche on est obligé d'avoir une expérience internationale (pratique de l'anglais et découverte d'une nouvelle façon de faire de la recherche) pour espérer avoir un poste de chercheur en France.

'ici on est beaucoup plus autonome'

Quelles sont les majeures différences avec la France au niveau des études ? De la recherche ? Des moyens donnés aux chercheurs ?
Au niveau des études, en thèse nous ne suivons pas de cours en amphithéâtre mais des formations sur des courtes durées donc je ne suis pas vraiment dans le milieu étudiant. Cependant ici, nous avons des Society comme à l'américaine ce qui permet de rencontrer beaucoup de personnes et de faire de nombreuses activités, voyages.

Pour la recherche, Je dirais l'encadrement, ici on est beaucoup plus autonome. En France il y a des techniciens pour nous aider mais ici on doit commander tout le matériel, organiser la moindre chose, personne n'est derrière nous pour le faire.

Au niveau des financements, tout dépend du chercheur et du laboratoire pas vraiment du pays.

Aviez-vous des appréhensions du fait de faire une thèse en Irlande ?
Au début j'avais peur par rapport à la barrière de la langue mais même avec un anglais moyen on peut s'en sortir et progresser très vite. Le vocabulaire reste restreint et technique donc on s'en sort très vite.

Quels sont les débouchés et perspectives après un doctorat en Irlande dans ta spécialisation ? Est-ce qu'au niveau de l'emploi, l'avoir fait en Irlande fait une différence ?
La perspective immédiate, c'est un post-doc (2/3 ans de recherche autonome). J'aurai la possibilitée dede revenir en France le faire alors que les doctorants français devront quant à eux aller à l'étranger. Après en Sciences, la réputation de notre directeur de thèse compte beaucoup pour notre carrière future j'ai donc choisi mon labo en fonction de ça.

À la fin de tout ce périple, on peut enfin espérer avoir un poste en tant que chercheur ou enseignant chercheur dans une université (ce que je vise).

Bénéficiez-vous d'une bourse, d'un financement, d'un salaire ?
Mon cas est particulier car Je bénéficie d'un financement Marie-Curie (financement européen) qui me donne un salaire et une bourse de mobilité, donc je touche plus que les autres doctorants (environ 3.000 euros/mois). Mais en moyenne, les financements de thèse par l'université irlandaise sont plus faibles (1.000 ? par mois) que ce que gagne un doctorant en France (1.400?/ mois).

Quelles recommandations donneriez-vous aux lycéens et aux étudiants qui souhaitent devenir thésard ? Ceux qui hésitent ?
Créer des contacts et ne pas hésiter à en discuter avec leurs enseignants. Je pense qu'il faut y croire même si parfois les diplômes sont très généraux et pas forcément intéressants.

Recommanderiez-vous à ces mêmes étudiants de venir en Irlande pour le faire ?
Complètement. Les Irlandais sont très sympathiques, c'est un cadre de ville génial et il y a de très bonnes universités.

Propos recueillis par Mathilde Paus (www.lepetitjournal.com/dublin) Jeudi 20 novembre 2014

 

Sur le même sujet
logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition internationale