Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ON A TESTE POUR VOUS – La comédie musicale new-yorkaise ONCE, inspirée de l'Irlande

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 01/08/2017 à 19:52 | Mis à jour le 01/08/2017 à 19:59
Broadway dublin

Depuis 2015, la comédie de Broadway se produit à Dublin. Cet été, Once revient sur la scène de l'Olympia Theatre pendant 8 semaines, entre le 30 juin et le 26 août 2017. Le spectacle new-yorkais s'inspire du film éponyme, sorti en 2007. Avec un Grammy Award et 8 Tony Award ? gagnés en 2012, Once s'impose parmi les comédies musicales les plus demandées. Face à un tel succès, lepetitjournal.com est allé voir ce show innovant.

« Brillamment adapté », « ingénieusement mis en scène » et « hilarant » selon le Sunday Times, Once est une véritable réussite que ce soit sur les planches de Broadway (New York), du Phoenix Theatre (Londres) ou de l'Olympia Theatre (Dublin). Si le phénomène émeut à l'internationale, l'émotion s'avère surpuissante dans la capitale irlandaise. L'action se déroule dans les rues de Dublin, dans une boutique d'instruments, dans une échoppe d'aspirateurs et dans la demeure des deux protagonistes.

 

Once, c'est avant tout une histoire d'amour entre deux inconnus, un jeune musicien de rue et une mère de famille originaire de la République tchèque. Le mystérieux chanteur perd tout espoir lorsqu'il ne parvient pas à percer. La belle Tchèque tente de l'aider alors qu'elle lutte pour reconstruire sa famille. Le tout mis en chansons. Le film éponyme s'est rendu célèbre grâce à la chanson « Falling Slowly », hymne du couple éphémère écrit par Glen Hansard. La mélodie est interprétée plusieurs fois au cours du spectacle, telle une formule pour laisser le temps au temps. Si l'amour est au centre du scénario, il ne se trouve pas où le spectateur pense. La comédie musicale aux airs hollywoodiens ne tombe pas dans le cliché de la love story.

© oncemusical.ie 

Pour écouter la chanson récompensée d'un Oscar : 

 

Comédie musicale ou concert ?

Once ne ressemble à aucune autre production. Enda Walsh a imaginé le book ? ou le script du spectacle ? pour que les musiciens et les chanteurs interagissent avec le public. Dès l'ouverture des portes, les spectateurs entrent et peuvent déguster une bière sur la scène sous forme de bar. Un rituel répété à l'entracte, plus d'une heure après le début du show. Discrètement, les artistes se glissent au milieu de l'assistance pendant ces pauses. Violon ou guitare à la main, ils commencent à jouer des mélodies celtiques entraînantes. Un excellent remède pour chauffer la salle.

© oncemusical.ie 

Certains morceaux sont interprétés à l'instar d'un concert ou d'un enregistrement en studio. Une mise en abyme qui rend difficile de distinguer réalité et fiction. Ainsi, il devient aisé de s'immerger dans le monde musical de Dublin. Des timbres de voix jusqu'aux cordes des instruments, commence un voyage au c?ur de la culture irlandaise. 

 

Quelques extraits des éditions new-yorkaise et londonienne :

 

 

  

Billets à partir de 25 euros

Par ici pour réserver sa place : http://www.ticketmaster.ie/Once-the-Musical-Dublin-tickets/artist/1978797?calendar_view=1#calendar:July_2017

Olympia Theatre : 72 Dame Street, Temple Bar, Dublin 2, Irlande

 

Marie Boetti (http://www.lepetitjournal.com/dublin) Jeudi 20 juillet 2017

Crédit photo : Facebook

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ASSOCIATION

STAFE - 2 millions d’euros pour les associations françaises

Le fonds de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE) a remplacé la réserve parlementaire autrefois décriée par manque de transparence. Les subventions 2019 ont été attribuées.

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet