PARCS NATIONAUX en Irlande – Le Burren, une exception européenne

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 13/09/2022 à 00:00 | Mis à jour le 13/09/2022 à 18:41
Parc National du Burren

Désertique et riche d'histoire, le parc national du Burren s'étend au sud de Galway, dans le comté de Clare. Souvent occulté par la renommée éclatante du Connemara, l'autre côté de la baie abrite pourtant une contrée qui mérite autant d'être découverte que protégée.

 

La roche est l'élément principal de l'environnement, austère, du Burren. C'est ainsi que la région doit son nom au mot gaélique Boìreann, signifiant "gros rochers". Dans le coin sud-est du comté de Clare, on trouve le parc national, étendu sur 1.500 hectares. Ce gigantesque plateau calcaire, dont les formations rocheuses datent de plusieurs millions d'années, est le fruit d'une longue évolution géologique. Les brusques alternances climatiques survenues il y a 15.000 ans ont permis à une flore exceptionnellement riche de se développer : 75% des plantes que l'on trouve en Irlande sont présentes dans le Burren. Ainsi, dans les crevasses qui déchirent les blocs de pierre, cohabitent au printemps des espèces méditerranéennes, arctiques et alpines : une fantaisie de la nature unique en Europe.

parc national du Burren

L'Irlande protège ses terres

Cet écosystème singulier est extrêmement fragile, et c'est pour le préserver que le parc national fut fondé en 1991. Cette volonté est affichée également à l'extérieur du parc : le Code du Burren interpelle les visiteurs dans toute la région, les invitant vivement à ne pas cueillir de plantes ou ne pas déplacer de pierres. Le Burren est l'un des six parcs nationaux d'Irlande (Eire et Ulster), un chiffre important pour une île d'à peine 85.000 km2 ? la France métropolitaine comptant elle aussi six parcs nationaux, mais dans une superficie de 550.000 km2.

parc national du Burren

Le paradis des amateurs de randos

Les visiteurs responsables seront en revanche accueillis chaleureusement, et cette région restée sauvage ravira tous les passionnés de nature et d'histoire. En 1651, un officier de l'armée de Cromwell nommé Ludlow, parlait du Burren en ces termes : "C'est une région où il n'y a pas assez d'eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l'enterrer." Dans ce décor lunaire et chaotique subsistent des traces d'hommes de différentes époques : grottes, dolmens et croix celtiques parsèment les balades. La Burren Way permet de profiter pleinement de ces paysages spectaculaires : 45km de randonnée au départ de Ballyvaughan, en passant par les capitales de la musique traditionnelle irlandaise que sont Doolin et Lisdoonvarna, par le dolmen de Poulnabrone, puis par la "ville des croix" Kilfenora, pour enfin arriver aux falaises de Moher, dont certaines dominent l'océan de 214 mètres. Un bol d'air, d'histoire et de culture : frais et complet.

pierres de calcaire au parc du Burren
Pierres de calcaire au parc national du Burren

Fanette Merlin

Pour des infos pratiques, contacter le Parc national du Burren ou le Burren Display Centre

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale