Dimanche 24 janvier 2021

Refonte juridique sur l'alcool, le concubinage et les droits familiaux

Par La Rédaction | Publié le 07/11/2020 à 15:45 | Mis à jour le 11/11/2020 à 06:21
refonte juridique Dubai

Les Émirats arabes unis ont annoncé des réformes historiques qui couvrent l'héritage, les couples non mariés, la sécurité des femmes, la consommation d'alcool, le suicide et les bons samaritains. 

 

Ces modifications permettront aux expatriés de résoudre plus facilement les différents et de promouvoir le multiculturalisme.

 

Les amendements entrent en vigueur immédiatement.

 

Sur les testaments et l'héritage des expatriés

Avec ces changements, les non-émiratis peuvent désormais utiliser les lois de leur pays d'origine pour traiter des affaires comme l'héritage. Au moment du décès d'un expatrié, les testaments et les successions peuvent être gérés en fonction de la loi sur le statut personnel de son pays de nationalité. Cependant, si un testament est déjà en place, il doit être suivi et respecté.

 

Sur l’alcool

La consommation d'alcool n'est plus criminalisée. Quiconque consommera, sera en possession d'alcool ou vendra des boissons alcoolisées dans des zones autorisées sans licence d'alcool ne s'exposera plus à des sanctions.

Une personne doit encore être âgée d'au moins 21 ans pour boire légalement aux EAU et il est interdit de vendre de l’alcool à des mineurs.

L'alcool ne peut être consommé qu'à titre privé ou dans des lieux publics autorisés.

Il n’y aura plus besoin de licence pour acheter de l’alcool dans les émirats.

 

Cohabitation pour les couples non mariés

Pour la première fois, la loi autorisera la cohabitation légale des couples non mariés. Jusqu'à présent, il était illégal pour un couple non marié, ou même des colocataires non apparentés, de partager une maison aux EAU.

 

Sur le harcèlement

Un certain nombre d'amendements visent à protéger les droits des femmes.

Il y aura des sanctions plus sévères pour les hommes qui soumettent les femmes au harcèlement de quelque nature que ce soit.

 

Sur le suicide et les bons samaritains

Les tentatives de suicide et l'automutilation sont généralement punies par la loi. Désormais, en vertu des changements, les personnes qui se sont fait du mal doivent être orientées vers un traitement de santé mentale.

Les gens, qui ont essayé d'aider les autres mais qui ont plutôt infligé des préjudices involontaires, ne seront pas tenus responsables en vertu des nouvelles modifications.

 

 

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

AL .A. lun 09/11/2020 - 16:26

Un pas en avant. 👍

Répondre
Commentaire avatar

Omar mar 10/11/2020 - 02:38

Très beaux travail

Répondre