Dimanche 9 mai 2021

Les membres de l’Emirates Lunar Mission se préparent pour 2022 !

Par J.C. | Publié le 02/05/2021 à 18:41 | Mis à jour le 03/05/2021 à 15:31
emirates lunar mission

Les hommes et femmes de l’Emirates Lunar Mission (ELM), qui sont aussi les personnes ayant travaillé pour construire « Rashid », le premier robot qu’un pays Arabe enverra sur la Lune, se préparent activement puisque la mission, initialement prévue pour 2024 a été avancée de 2 ans et se déroulera donc finalement dès l’an prochain.

À ce titre, le Directeur de Projet de l’ELM au sein du Centre Spatial Mohammed bin Rashid (MBRSC) a indiqué que les préparations étaient en ligne avec le planning prévu et qu’aucun retard n’était constaté, malgré l’annonce de cette nouvelle date pour la mission. Un prototype de « Rashid » sera d’ailleurs testé en juin et juillet dans une structure localisée en dehors des EAU.

Une fois les tests effectués sur le prototype, la construction du robot qui partira sur le sol Lunaire pourra alors débuter. Pour information, « Rashid » le plus petit et le plus léger robot à être envoyé sur la Lune jusqu’à présent (il est haut de 70 cm, large et long de 50 cm et ne pèse que 10 kgs).

À noter que le site choisi pour son atterrissage sur la Lune doit encore être révélé mais ce dernier devrait se situer sur la face la plus proche de la lune, présentant moins de cratères que d’autres zones, mais qui sera quoiqu’il en soit une zone encore inexplorée jusqu’ici. Si la mission réussit, les EAU et le Japon deviendront ainsi les 4èmes nations à se poser sur le sol Lunaire après les Etats-Unis, l’ex-Union Soviétique et la Chine.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

EDUCATION

Rencontre avec Ruth Burke, la nouvelle proviseure de la SISD

On ne présente plus Ruth Burke : un vrai vétéran de la scène pédagogique et scolaire, vivant depuis plus de 20 ans à Dubai et avec 13 ans d’expérience à la tête de certaines écoles d’excellente réputa

Expat Mag

Rio de Janeiro Appercu

Rio de Janeiro: scène de guerre dans la favela du Jacarezinho

25 morts dont 1 policier : c’est de loin l’opération la plus meurtrière menée par la police civile de l’État de Rio de Janeiro dans une favela. Une opération normalement interdite par la Cour Suprême.