TEST: 2253

Comment se faire vacciner à Dubai ? Processus et témoignages

Par Marie-Jeanne Acquaviva | Publié le 17/01/2021 à 18:43 | Mis à jour le 18/01/2021 à 15:04
Comment se faire vacciner à Dubai ? Processus et témoignages

Suivez notre récapitulatif pratique et les témoignages en direct de personnes qui ont déjà effectué les démarches de leur vaccination.

 

RAPPEL sur les conditions de vaccination :

 

Tous les vaccins disponibles aux UAE sont gratuits et volontaires (aucun n’est obligatoire), et pour toute vaccination vous devez impérativement :

  • être citoyen ou résident émirien
  • être en possession d’un visa valide de plus de 6 mois
  • à partir de 16 ans

 

QUEL VACCIN peut-on choisir ?

 

SINOPHARM pour l’instant le seul vaccin qui soit accessible gratuitement à l’ensemble de la population des résidents (visa valide de plus de 6 mois) et émiriens majeurs, sans restrictions.

 

PFIZER n’est accessible pour l’instant qu’aux résidents et émiriens majeurs, et appartenant à l’une de ces catégories:

  • de plus de 60 ans,
  • handicapés
  • souffrant de maladies chroniques avérées
  • travaillant en première ligne dans le secteur de santé

Une campagne suivante, sans doute au  printemps, rendra l’accès au Pfizer ouvert au reste de la population.

 

COMMENT s’effectue la prise de rendez-vous ?

 

Pour le Sinopharm

 

Prendre rendez-vous est relativement simple, malgré l’affluence croissante, il est encore possible de se rendre sans rendez-vous dans l’un des nombreux centres ouverts en ville, toujours muni de votre Emirates ID. L’attente risque d’être longue (plus de trois heures en moyenne). Il est donc fortement recommandé de fixer un rendez-vous via l’application gouvernementale SEHA, ou en appelant le 80050 et en suivant les instructions.

 

Sur place, une fois le RV obtenu, vous serez d’abord enregistrés sur place, puis dirigés dans le secteur adéquat (Les centres sont chacun divisés en deux zones - une pour chaque dose, chaque zone comprenant en moyenne 24 stations de vaccination). Ensuite vous serez soumis à un rapide examen medical : on vérifiera que vous ne présentez aucune forme d’allergie ou de maladie chronique, votre  pression artérielle, taille, poids et température. Aux femmes de moins de 50 ans il sera demandé de confirmer qu’elles ne sont pas enceintes ni ne cherchent à l’être en ce moment. Attention, une tension trop élevée ou une fièvre vous rendront inéligible pour le vaccin. Après l'examen, votre éligibilité sera confirmée et vous devrez signer un formulaire de consentement, après quoi, vous recevrez la première dose, à la suite de laquelle on vous indiquera la date de votre rendez-vous pour la seconde, administrée trois à quatre semaines/21 jours après la première.

 

Charvi* et son mari Sujeet* se sont fait vaccinés dimanche dernier a l’Itihad Center de Jumeirah, ils ont été frappés par « la diligence et la gentillesse du personnel, tous impliqués bien au delà du simple nécessaire ». Ils ont apprécié une « organisation hors-pair » allant de « l’extrême propreté et du confort des tentes installées pour nous faire patienter, avec largement assez de chaises pour tous » jusqu'à la grande rapidité du processus « trente minute à peine depuis le moment ou nous avons démarré la queue jusqu'à ce que nous soyons sortis de la tente, ce que le jeune docteur en charge voulait encore améliorer, de telle sorte que l’attente soit encore réduite ».

 

Emily* qui s’est fait vacciner quelques jours plus tard confirme aussi un processus « extrêmement facile et rapide », elle se montre « heureuse d’avoir pu y avoir accès aussi facilement, et de bénéficier d’une certaine forme de protection. C’est un choix personnel mais il est rendu accessible pour tous ici, et j’ai apprécié cette possibilité » Elle confirme aussi qu’on lui a simplement demandé de confirmer oralement qu’elle « n’était ni enceinte, ni en train de chercher à l’être, ou ne présentait pas d’allergies notoires ».

 

Natacha*, ressortissante française, fait elle aussi état d’une expérience « très bien organisée et simple », elle a « réservé via l’application SEHA très intuitive, et on m’a proposé un RV à l’hôpital de campagne de Dubaï Park Hospital - incroyable d’ailleurs : spacieux, impeccable - le seul site qui était disponible ce jour là, je n’ai eu besoin que de mon Emirates ID. J’ai attendu environ 3 heures sur le parking en faisant la queue, mais une fois sur place le processus ne prend que 20’ »

 

Pour le Pfizer

 

Prendre rendez-vous n’est possible que si vous faites partie d’une des catégories éligibles, pour rappel : ce sont uniquement pour l’instant les personnes soit de plus de 60 ans, soit handicapées, soit présentant une maladie chronique ou travaillant en première ligne dans les secteurs de la santé. Vous devrez obtenir ensuite du DHA un numéro de MRN et enfin vous tenir prêt avec l’ensemble de votre dossier médical et les preuves justifiant votre éligibilité.

 

Voici ce que nous raconte Caroline*, une jeune femme Britannique ayant effectué sa première injection du Pfizer, qui y a eu accès car elle souffre « d’un asthme assez grave : le moindre rhume dégénère en pneumonie ». Il se trouve qu’elle souffre « également de la maladie d’Hashimoto, mais que cette dernière maladie auto-immune chronique n’est pas recensée dans la liste du gouvernement » comme donnant accès au Pfizer.

 

D’un point de vue pratique il faut ouvrir un dossier auprès de la DHA afin d’obtenir un numéro de MRN, pour cela il vous faut vous enregistrer en entrant votre nom exactement comme il est imprimé sur votre EID, votre numéro de téléphone local et votre date de naissance, ainsi que le scan recto et verso de votre EID.

 

« Après avoir obtenu le numéro et m’être connectée à l'application DHA, j'ai effectué le dépistage en ligne et on m'a dit que j'étais éligible au vaccin. J'ai cherché des rendez-vous. Il n'y en avait aucun de disponible. J'ai appelé la hotline DHA et le monsieur au téléphone m'a dit de continuer à vérifier l'application régulièrement, qu’une place se libérerait. Un matin vers 8h45 et j'ai vu une ouverture pour ce jour-là à 9h45 au centre de Al Mizhar. Je l'ai réservé et j'ai couru aussitôt jusqu'à Al Mizhar.  Quand je suis arrivée, environ 3 personnes différentes ont vérifié sur écran pour s'assurer que j'avais bien un rendez-vous confirmé avant de me laisser passer. Une fois là-bas, il a fallu attendre un peu pour l'enregistrement »

 

A partir de cet étape on va vérifier votre carte EID, la validité de votre visa - qui doit être de plus de six mois - et vos documents médicaux, il vous faudra fournir (pensez à les préparer à l’avance):

  • Une lettre de votre médecin traitant
  • Le diagnostic médical confirmant votre maladie chronique/handicap
  • La liste d’ordonnance (les médicaments que vous prenez régulièrement pour votre maladie chronique).

 

Ensuite, la queue pour se faire faire l’injection peut être « assez longue », puis une fois que l’on est appelé, l'infirmière va passer en revue les mêmes questions de l'application, vous redemander vos condition médicales et vous expliquer les détails du vaccin et de ses effets secondaires potentiels.

 

« Je ne vais pas mentir » nous confie Caroline*

c'était une aiguille plus grosse et l’injection est plus douloureuse qu'un simple vaccin antigrippal... J'ai dû ensuite attendre ensuite une petite demi-heure pour m'assurer de ne pas avoir de réaction immédiate, puis j'étais libre de partir. Je me sens chanceuse d’avoir eu accès à ce vaccin, étant donné ma condition

 

Quelques heures plus tard, vous recevrez SMS avec une version numérique de la carte de vaccination et quelques jours plus tard la réservation automatique pour la deuxième dose

 

*Les prénoms ont été changés pour respecter l’anonymat de nos témoins.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale