Jeudi 15 avril 2021
Copenhague
Copenhague

Des arbres à tétines au royaume du Danemark

Par Joëlle Borgida | Publié le 15/10/2020 à 18:10 | Mis à jour le 16/10/2020 à 15:22
Photo : arbre à tétines dans le parc de Frederiksberg
arbres tétines sucettes Danemark rite enfant

Au Danemark, vous croiserez, un grand nombre d’arbres, des arbres fruitiers ont même été plantés dans Copenhague pour que les habitants n’aient qu’à tendre la main - en saison - et manger un fruit frais plutôt que des snacks industriels. Mais avez-vous déjà vu des arbres à tétines ?

 

arbre sucettes tétines

 

Il ne s'agit bien sûr pas d'une nouvelle espèce d'arbres endémique au Danemark mais La solution que les Danois ont trouvée pour faire arrêter la tétine à leurs enfants ! 

 

Il est en effet une vieille tradition danoise où les enfants viennent accrocher leurs sucettes sur les branches des “suttertræ” : les arbres à tétines. 

Lorsqu’ils estiment être prêts à clore le chapitre de leur vie de bébé - plus ou moins vers l’âge de 4 ans - et à passer à l'étape suivante, les bambins viennent se défaire de leurs tétines en les suspendant aux branches de ces arbres. 

Certains laisseront même une petite lettre, un dessin, un poème, lors d’une sorte de cérémonie pleine de symboles où l’enfant promet de ne pas venir rechercher ses sucettes et les donne à l’arbre.

 

lettre poème dessin arbres tétines Danemark Copenhague

 

Rite de passage très viking mais qui a été adopté même en France. Il existe un arbre à tétines à la Roche-sur-Yon en Vendée par exemple.

À Copenhague, vous pourrez voir des arbres à sucettes dans Østre Anlaeg Park (derrière le musée SMK) et dans le parc de Frederiksberg.

 

Nous remercions Monica de nous avoir fourni les photos ! 

 

 

Nous vous recommandons

Joelle-

Joëlle Borgida

J’ai vécu dans huit pays ces vingt dernières années. Désormais installée à Copenhague, j'ai envie de partager mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu
#MAVIEDEXPAT

Delphine Leon – d’apres nous D&B, des projets clés-en-main

Delphine Leon est arrivée à Singapour en 1998, avec un Diplômée de l’Ecole Camondo comme Architecte d’intérieur et design de produits d’environnement. Elle a pris l’avion avec un sac à dos, un billet