Référendum au Danemark pour rejoindre la politique de défense de l'Union européenne

Par Lepetitjournal.com Copenhague | Publié le 07/03/2022 à 14:01 | Mis à jour le 18/03/2022 à 16:57
Photo : ©CC BY-SA 4.0
le parlement danois

Suite à la guerre en Ukraine et aux tensions avec la Russie, le gouvernement danois a décidé d’organiser un référendum afin de pouvoir prendre part aux questions de défense de l’Union européenne.

 

Le référendum soumis aux électeurs danois pour rejoindre la politique de défense de l'UE

Le Danemark qui est membre fondateur de l’Otan ne participait pas jusqu’alors aux questions de défense au sein de l’Union européenne, ceci suite aux dérogations sur plusieurs sujets, dont la monnaie unique et la défense, obtenues par Copenhague lors de l’adoption du traité de Maastricht. 

 

Le référendum soumis aux électeurs danois sera organisé le 1er juin prochain.

Il s’agira du neuvième referendum sur les questions européennes depuis l’adhésion du royaume scandinave à l’UE en 1972.

En 1992, le traité de Maastricht avait été rejeté par référendum ; un second référendum un an plus tard avait permis l’adoption du traité après l’obtention de ces dérogations mais celles-ci devront donc être levées par une nouvelle consultation.

 

Un accord entre la quasi-totalité des partis au Parlement danois

« Il y avait une Europe avant le 24 février (date du début de la guerre en Ukraine) et une autre après » a déclaré la Première ministre danoise Mette Frederiksen, dimanche 6 mars, lors d’une conférence de presse qui faisait suite aux discussions au Parlement entre les différents partis. 

« Les périodes historiques appellent des décisions historiques », a-t-elle encore expliqué en poursuivant : « Nous espérons que tous les Danois soutiendront » la levée de cet « opt out » (option de retrait).

Le Danemark souhaite également  a-t-elle affirmé « devenir indépendant du gaz russe le plus rapidement possible ». 

 

Parmi les autres décisions annoncées par le gouvernement danois, on peut retenir, une hausse conséquente des dépenses de défense les années prochaines, pour atteindre l’objectif de l’Otan de 2% du PIB d’ici à 2033 (1,5% actuellement).

Sept milliards de couronnes (environ 940 millions d’euros) de crédits de défense supplémentaires devraient être parallèlement octroyées les deux années à venir. Le nombre de conscrits qui est de moins de 5 000 actuellement devrait être augmenté. 

Quelques semaines avant l’invasion de l’Ukraine, le Danemark avait également annoncé que des soldats américains allaient être postés sur son territoire et notamment sur l’île de Bornholm.

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale