Attente et annulation à l’aéroport de Copenhague et dans le ciel scandinave

Par Joëlle Borgida | Publié le 25/05/2022 à 05:30 | Mis à jour le 25/05/2022 à 11:20
Photo : ©Daria Volkova (Unsplash)
L'aéroport de Copenhague connait des retards et des annulations de vol

Il faut s’attendre à des difficultés cet été si vous prenez l’avion : on observe depuis déjà quelques temps de longues files d’attente à l’aéroport de Copenhague et SAS a annoncé près de 4 000 annulations de vols entre mai et août.

Interminables files d’attente à l’aéroport de Copenhague

 

longues files d'attente à l'aéroport de Copenhague
Aéroport de Copenhague - lundi 23 mai 2022

 

Vous avez peut-être été d’ores et déjà témoin ou victime des scènes de chaos à l’aéroport de Copenhague avec de longues files d’attente pour passer la sécurité.

L’aéroport danois n’est pas le seul en Europe à faire face à ce genre de situation. En effet, bien que le nombre de passagers reste encore inférieur à celui de 2019, les pics de trafic sont en fait plus élevés que les niveaux d'avant la pandémie dans de nombreux aéroports européens.

Cela engendre une augmentation des retards (66 % des aéroports européens se préparent à un accroissement de retards de vols dans les mois à venir), des annulations de vols (voir plus bas) et de longues attentes.

 

 

longues files attente à l'enregistrement et à la sécurité de l'aéroport de Copenhague
Aéroport de Copenhague : hall d'enregistrement et longue file se formant pour passer la sécurité - lundi 23 mai 2022

 

 

Avant de pendre l'avion, sachez que le site internet de l’aéroport de Copenhague informe des délais d’attente à la sécurité afin de prendre ses précautions. Il est de toutes façons recommander d'arriver au minimum 3 heures avant le départ du vol. 

 

 

attente interminable pour passer la sécurité à l'aéroport de Copenhague ces jours-ci
Aéroport de Copenhague : hall d'enregistrement et file d'attente pour la sécurité - lundi 23 mai 2022

 

- Photos prises lundi 23 mai à l’aéroport de Copenhague partagées par un usager qui le pratique de longue date et qui n’avait jamais connu cela ! - 

 

Quelle est la raison de cette situation ?

Pendant la pandémie et alors que le trafic aérien s'effondrait, les aéroports ont été amenés à licencier du personnel. Désormais, il faut réembaucher puis former les nouvelles recrues.

Certains à ce propos expliquent que les difficultés actuelles pour réembaucher du personnel dans les aéroports sont dues au modèle économique de certaines entreprises du secteur qui pratiquent contrats précaires, bas salaires et conditions de travail médiocres. 

 

Annulation de 4 000 vols SAS

La compagnie Scandinavian Airlines (SAS) a annoncé quant à elle l’annulation de près de 4 000 vols cet été sur les 75 000 programmés entre les mois de mai et d’août.

Cela correspond à 5% des voyages planifiés qui n’auront finalement donc pas lieu et ceci affectera les passagers au départ d’Oslo, de Stockholm et de Copenhague.

 

Ces annulations ont également pour cause une pénurie de personnel : SAS compte environ 3 000 employés de moins qu’avant la pandémie. 

« SAS a des tas d'avions, des tas d'itinéraires de vol, mais n'a plus de pilotes pour les avions. Il y a une surcapacité totale » a commenté Jan Ohlsson, expert en aviation.

 

Pour pouvoir assurer ses vols, la compagnie fait d’ailleurs appel à des pilotes de sociétés extérieures car elle n’a pas réussi à recruter suffisamment de personnes à temps.

 

« Nous avons essayé de résoudre cette situation au mieux, en annulant maintenant à l'avance pour prendre soin des passagers concernés", a déclaré récemment le directeur des relations publiques de SAS, Knut Morten Johansen.

Si vous avez réservé des voyages sur SAS, la compagnie vous contactera en cas de vol supprimé en vous proposant une alternative pour le même jour et si elle n’est pas en mesure de le faire, vous pourrez demander un remboursement.

 

Armez-vous donc de patience et souhaitons, un mal pour un bien, que ces difficultés combinées à l’augmentation des prix des billets, nous inciteront à prendre moins souvent l’avion, ce qui serait une bonne chose pour le climat !

 

Message affiché à l'aéroport de Copenhague incitant à la patience
Message affiché à l'aéroport de Copenhague incitant à la patience. 

 

Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale