Mercredi 27 janvier 2021

Le chantier franco-allemand de Notre-Dame pénalisé par la Covid-19

Par Lepetitjournal Cologne | Publié le 24/11/2020 à 08:25 | Mis à jour le 24/11/2020 à 10:44
Photo : © Pixabay
Notre Dame, Cathédrale, Incendie,

Depuis l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, les propositions d’aide à la reconstruction depuis l’Allemagne n’ont pas manqué. Avec l’épidémie, la collaboration s’annonce retardée à 2021.

Barbara Schock Werner, ancienne maîtresse d’œuvre de la cathédrale de Cologne, est la coordinatrice officielle des initiatives allemandes d’aide à la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Elle a été nommée quelques jours après l’incendie de Notre Dame survenu le 15 avril 2019 et qui avait aussi beaucoup ému la population allemande. Barbara Schock Werner a aidé à la mise en place d’aide d’abord matérielle : un fabriquant de grues allemand a pu mettre à disposition son matériel à Paris, de nombreux charpentiers ont proposé leur assistance et ont fait des dons de bois. A côté de ces aides matérielles beaucoup d’associations et d’organisations allemandes ont soulevé des fonds notamment la société de construction de la cathédrale de Cologne qui a amassé 220 000 euros. Cet argent sera utilisé pour restaurer certains vitraux de la cathédrale parisienne sur des chantiers allemands.

Cependant, en raison de la pandémie, les travaux ont été retardés et ne commenceront qu’en 2021. La durée de restauration du monument est pour le moment estimée à 10 ans d’après les restaurateurs français. Barbara Schock Werner préfère insister, dans cette tragédie du patrimoine, sur la belle collaboration franco-allemande qui s’est spontanément mise en place et se remettra à l'ouvrage dans quelques mois.

 

SR (lepetitjournal.com/cologne)

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir