Samedi 14 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Cologne, capitale inattendue et florissante du chocolat en Allemagne

Par Jean Coudray | Publié le 12/11/2019 à 08:20 | Mis à jour le 12/11/2019 à 15:11
Photo : ©Pixabay
Chocolat Pralines Martzipan Marché Confiserie Cologne Musée

À l'occasion du Marché des Chocolatiers, Cologne dégoulinera d'amour pour un produit universellement populaire. La rédaction fait le point sur la relation entre le chocolat et l'Allemagne.

Le chocolat est un sujet sensible, quasi intime, à l'image de nos papilles. Il réconforte, rassure, fait voyager et évoque des périodes de l'année importantes pour nombre d'entre nous comme Pâques et Noël, qui embellissent la vie de chacun. Personne ne peut se vanter d'en détenir le monopole culturel, qu'il s'agisse des Basques, des Belges ou des Suisses. Consommable sous de multiples formes, en boisson ou solide, le chocolat n'est pas un produit comme les autres. L'Allemagne ne déroge pas à cet engouement et se veut une nation gourmande, encline à faire honneur à tous types de douceurs chocolatées.
Cette denrée rare, produite originalement en Amérique centrale, aujourd'hui mondialement connue et massivement consommée par toutes les civilisations, bénéficie pourtant d'un traitement de faveur en Allemagne et plus particulièrement à Cologne.


Le chocolat : une richesse allemande

Dans l'imaginaire collectif des Français, le chocolat allemand se résume à Kinder (marque lancée en 1967), ou à la marque colorée Ritter Sport (créée en 1919) et ses 27 variétés de tablettes qui ont fait sa légende au-delà des frontières germaniques.
Les Allemands sont particulièrement friands de chocolats pralinés, en ganache, ou fourrés à la traditionnelle « Marzipan », cette pâte confectionnée à base d'amandes mondées et finement moulues, elle-même mélangée à du blanc d'œuf et du sucre, dans une proportion respective de deux tiers et un tiers. Il existe cependant quelques producteurs artisanaux de chocolat comme par exemple l'entreprise familiale Meybona dans la ville de Löhne, au nord-est de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.
 

Cacao Fève Sac Fabrique Artisanat
Fèves de cacao à Lörrach, ©Valérie Keyser lepetitjournal.com


L'économie du chocolat en Allemagne en chiffres

Qu'il soit au lait, noir ou blanc, les Allemands s'en délectent en moyenne deux fois plus que les Français, à hauteur de plus de 12 kilogrammes par an par personne, un chiffre vertigineux. Ils en sont les premiers consommateurs européens devant les Suisses.
L'Office fédéral de la statistique (Destatis) estime qu'entre janvier et novembre 2017, les exportations de produits contenant du cacao formaient un volume de 782 000 tonnes soit une valeur de 3,7 milliards d'euros. Il s'agit d'une augmentation de 2,9 % en volume par rapport à la même période de l'année précédente.
Le plus gros acheteur de chocolat allemand sur la même période fut la France, avec une part de 13,5 % du volume global. Le Royaume-Uni (11,9 %) et la Pologne (8,4 %) achèvent le tableau en deuxième et troisième position des exportations allemandes de chocolat.
L'Allemagne en importe aussi d'autres pays voisins. Toujours en 2017, 412 000 tonnes de chocolat d'une valeur de 1,9 milliard d'euros ont été importées dans le pays. Les principaux fournisseurs étaient la Belgique (22,9%), suivie des Pays-Bas (20,4%) et de la Suisse (11,3%).


Le chocolat largement célébré par la ville de Cologne

La ville-cathédrale est un haut lieu de valorisation du cacao transformé, elle accueille d'ailleurs le Musée du Chocolat (Schokoladenmuseum) depuis 1993. Celui-ci propose de vous faire découvrir toute la dimension culturelle qu'il recèle, de l’histoire des fèves de cacao aux plus diverses variétés de cette divine friandise qui conquit le monde entier. Sa fontaine de chocolat de 3 mètres de haut ne peut laisser indifférent, même les moins gourmands d'entre tous. 4000 m² sont dédiés à ce produit vieux de 3000 ans qui fut d'abord un luxe pour les Européens, puis un bien de consommation massive pour le reste du monde au gré de l'Histoire. Outre une grande serre, il fournit des informations scientifiques sur le cacao, expose des objets des cultures précolombiennes de la Mésoamérique, une importante collection de porcelaine et d’argenterie datant de l’ère baroque ainsi que d’anciennes machines de l’époque de l’industrialisation. À travers les parois vitrées de la fabrique de chocolat et de l’atelier, il est facile de découvrir les secrets de la fabrication industrielle, mais aussi artisanale du chocolat. 600 000 visiteurs se pressent dans ce temple gustatif chaque année.

 

Musée du Chocolat Cologne Fontaine
Musée du chocolat à Cologne, la fontaine, ©Schokoladenmuseum


Pour vous réchauffer à Cologne entre le 13 et le 17 novembre, plus de 50 chocolatiers et fabricants d'Allemagne, d'Autriche, d'Italie, de France, de Belgique, de Pologne, de Lituanie et d'Equateur vous attendront au Marché des Chocolatiers au Musée du Chocolat. Des chocolats nobles et artisanaux aux goûts forcément exquis vous y seront présentés.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

FOOT

Être entraineur en Bundesliga en 2019 : chronique d'une précarité

Une valse des entraineurs est à l'œuvre depuis le début de la saison en Bundesliga, l'occasion de faire le point sur les exigences d'un métier à risque au sein d'une ligue particulièrement compétitive

Que faire à Cologne ?

Heidelberg Mannheim Appercu
GASTRONOMIE

Le vin chaud, tradition et dégustation maison

Boisson emblématique autour de Noël, le vin chaud non seulement réchauffe mais présente de nombreux bienfaits pour la santé. Depuis quand la recette existe-t-elle et comment la préparer soi-même ?

Vivre à Cologne

VIE PRATIQUE

10 MOTS POUR ... - Se faire couper les cheveux en Allemagne

Qui ne s'est pas déjà retrouvé coi en cherchant à dire un mot particulier qu'il ne retrouve plus ou dont il ignore la traduction en allemand ? Pour éviter cette gêne, le présent article se propose de