TEST: 3873

SEISME - Un mort, 23 blessés et des dégâts sur Chiang Rai

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 05/05/2014 à 22:00 | Mis à jour le 09/07/2020 à 13:56
Photo : Le temple blanc a subi d'importants dégâts (photo Creative Commons Gary Cycles)
Temple-blanc-Chiang-Rai

Le séisme de magnitude 6.3 qui a secoué le nord de la Thaïlande lundi, à 18h08 a fait un mort et 23 blessés, selon un dernier bilan mardi midi. L'onde de choc a été ressentie jusqu'à Bangkok et Rangoun. La victime a succombé à la chute d'un mur, elle avait 83 ans.

C'est le séisme qui enregistre la plus forte magnitude jamais mesurée en Thaïlande, bien que la région du nord soit exposée à de fréquents mais faibles tremblements de terre.

Plus de cent répliques ont été ressenties depuis lundi soir. Les plus fortes ont été mesurées à plus de 5.0 sur l'échelle de Richter (à 4h17 et 6h04 dans le district de Mae Sruay mardi matin), selon The Bangkok Post.

Selon le centre de secours pour les désastres de Chiang Rai, la ville était la seule à répertorier d'importants dégâts. Le "Temple Blanc" (Wat Rong Khun) a été sérieusement endommagé. Le temple a été fermé au public pour une durée indéterminée, a confié au Bangkok Post l'artiste Chalermchai Kositpipat, concepteur et constructeur du temple en 2007. Dans le district de Phan, la tête de la statue du Bouddha du temple Wat Udom Wari, s'est décrochée. Un hôpital a été plongé dans le noir et plusieurs routes ont été endommagées.

Les autorités ont par ailleurs ordonné l'inspection des digues et barrages de la région par crainte que les structures aient été fragilisées.

Des secousses ressenties à Bangkok

Le séisme et quelques unes des répliques les plus importantes ont été ressenties jusqu'à Bangkok, situé à 800 kilomètres au sud de l'épicentre.

En mai 2007, un puissant séisme de magnitude 6.1 qui avait secoué l'ouest du Laos avait fait trembler les hautes tours de Bangkok (lire notre article), particulièrement les étages les plus élevés, suscitant l'évacuation des bâtiments.
Les scientifiques expliquent que le sol argileux souple sur lequel repose Bangkok a pour propriété d'absorber les ondes sismiques. Il les ralentit tout en amplifiant l'intensité, ce qui présente des risques pour les bâtiments hauts et construits sans prise en compte de risque sismique.

A Mexico, où les caractéristiques géologiques sont similaires à celles de Bangkok, un séisme d'une magnitude de 8,1 degrés Richter dont l'épicentre se situait à 400 km de la ville avait provoqué en 1985 d'importants dégâts dont des effondrements d'immeubles.

Le dernier plus important séisme répertorié dans le nord de la Thaïlande était celui de décembre 2006 et avait été mesuré à 5.1 sur l'échelle de Richter. Son épicentre se situait près de la ville de Chiang Mai. Si quelques dégâts matériels mineurs avaient été observés, il n'y avait eu aucun blessé. Le nord de la Thaïlande est situé dans une zone sismique, et d'ailleurs les constructions dans les provinces de la région jusqu'à Kanchanaburi, doivent en principe être construites pour résister aux tremblements de terre.
Axel SEGUES avec AFP mardi 7 mai 2014

0 Commentaire (s) Réagir