L’aéroport de Chiang Mai a 100 ans

Par La rédaction de Chiang Mai | Publié le 28/04/2021 à 00:00 | Mis à jour le 28/04/2021 à 02:27
Photo : M. Kelsen - L'aéroport de Chiang Mai en 1962
aéroport de chiang mai en 1962

L’aéroport international de Chiang Mai célèbre cette année son centième anniversaire. De simple aérodrome en 1921, il est devenu le 4eme aéroport le plus important de Thaïlande et accueillait jusqu’à 11 millions de passagers par an. 

Lepetitjournal.com/chiang-mai inaugure une nouvelle collaboration avec Frans Betgem et son site Chiang Mai à la carte. Historien de formation, Frans Betgem voue une passion à se plonger dans le passé du nord de la Thaïlande et de Chiang Mai. Pour ce premier épisode, il revient sur les origines et le développement de l’aéroport de Chiang Mai. 

Aujourd’hui, l’aéroport international de Chiang Mai est le quatrième aéroport de Thaïlande le plus fréquenté après Suvarnabhumi, Don Mueang et Phuket. Géré par Airports of Thailand Company Limited (AoT), il est le principal point de relais aérien international du nord de la Thaïlande avec des pays comme la Chine, le Laos, la Corée du Sud, Taiwan, Singapour et la Malaisie. Les principales destinations domestiques sont Bangkok, Phuket, Surat Thani, Krabi et Udon Thani.

La fondation de l’aéroport, qui n'était au début qu'un aérodrome, remonte au début des années 1920. Selon différentes sources, l’aéroport de Suthep aurait été établi en 1921, une date qui correspond sans doute à l'atterrissage du premier avion à Chiang Mai. À l’époque et apparemment jusqu’aux années 1950, il n’y avait qu’une simple piste en terre battue et pour ainsi dire aucune infrastructure.

Retour sur les dates clés qui ont participé au développement de l’aéroport. 

Une cible stratégique

Le 8 décembre 1941, les forces japonaises débarquent sur les plages du sud de la Thaïlande. Après une brève résistance, le gouvernement thaïlandais décide de collaborer avec le Japon. Suite à cette alliance, des avions japonais sont stationnés à Chiang Mai, aux côtés des avions thaïlandais, pendant toute la durée de la guerre faisant de l’aérodrome une cible stratégique pour les forces aériennes britanniques et américaines. Selon le livre d’Edward Young, Aerial Nationalism : A History of Aviation in Thailand (Nationalisme aérien : une histoire de l’aviation en Thaïlande), le premier raid aérien des forces alliées a lieu en février 1941, d’autres raids continueront jusqu’en 1944. 

Premiers vols de passagers

Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, seuls les avions de service postal - en dehors des avions militaires - atterrissent et décollent de l’aérodrome. Il n’y avait pas de vols de passagers réguliers jusqu’en 1947. Cette année-là a vu la fondation de la Siamese Airways Company Limited qui a opéré son premier vol de Bangkok à Chiang Mai via Phitsanulok et Lampang. En 1951, la Siamese Airways Company Limited fusionne avec une autre compagnie pour créer la Thai Airways Company Limited alias TAC. La piste aurait probablement été pavée à la fin des années 1950. 

Barrière contre le communisme

De mai à novembre 1962, dix avions de combat Hawker Hunter de la Royal Air Force britannique sont stationnés à l’aéroport de Chiang Mai. En effet, les combats entre les opposants communistes et royalistes du Pathet Laos dans le nord-ouest du Laos menaçaient de déborder sur le territoire thaïlandais. Les chasseurs n'ont fait que des vols d'entraînement et n'ont jamais vu d'action. Il s'agit cependant d'un épisode assez unique dans l'histoire de l'aéroport international de Chiang Mai.

L'expansion de l'aéroport international de Chiang Mai

Après 1962, l’aéroport s’accroît progressivement. En 1988, l’AOT devient gestionnaire de l’aéroport de Chiang Mai et entreprend des travaux pour agrandir le terminal qui dispose désormais de halls séparés d’arrivée et de départ pour les vols nationaux et internationaux. 

Récemment, l'AOT a construit un parking à plusieurs étages pour répondre à la demande croissante d'espace de stationnement pour les véhicules. En 2014, ils ont agrandi les deux terminaux, ainsi que la zone de trafic aérien et prolongé les heures d'ouverture à 24/7.

Au cours de la deuxième décennie du 21e siècle, la popularité croissante de Chiang Mai et du nord de la Thaïlande, en particulier pour les touristes de Chine et de Corée du Sud, a abouti à un taux de fréquentation inédit de l'aéroport. Alors que jusque-là la plupart des vols internationaux étaient assurés par de petites compagnies aériennes telles que Lao Airlines et Air Mandalay, des compagnies aériennes à bas prix telles que Nok Air et Air Asia ont commencé à faire leur apparition. En 2019, l'aéroport de Chiang Mai connu la plus forte fréquentation de son histoire avec plus de 11 millions de passagers, jusqu’à ce que la crise du Covid-19 en 2020 ne fasse chuter de 83% les vols internationaux et de 35% les vols domestiques. 

Le ralentissement provoqué par l’épidémie de coronavirus a également mis en suspend le projet de construction d’un deuxième aéroport dans les environs de San Kamphaeng-Ban Thi à une vingtaine de kilomètres de la ville de Chiang Mai. 

Plus d'images sur l'article original en anglais

0 Commentaire (s) Réagir