Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 3873

Extension des restrictions à Chiang Mai avec la hausse de cas positifs

Par La rédaction de Chiang Mai | Publié le 12/04/2021 à 00:00 | Mis à jour le 12/04/2021 à 01:51
Photo : Courtoisie Service des relations publique de Chiang Mai - L'hôpital de campagne situé au Centre international des expositions et des congrès peut accueillir jusqu'à 1.000 personnes
hôpital de campagne à Chiang Mai

Depuis une semaine, le nombre de cas d’infection au coronavirus s’élève à 662. Pour faire face, les autorités ont mis en place des mesures restrictives et préparé des hôpitaux de campagne.

Entre le début de la pandémie en 2020 et le mois dernier, Chiang Mai avait signalé seulement 69 cas positifs au Covid-19. Mais suite à la découverte de plusieurs foyers d’infection liés à des lieux de vie nocturne à Bangkok, la province totalise depuis le 5 avril, 662 personnes testées positives au Covid-19. 

Pour limiter les risques d’infections, les autorités provinciales ont décidé de prolonger jusqu’au 23 avril la fermeture des bars et l'interdiction de la vente d’alcool dans les restaurants. 

Les voyageurs qui arrivent à Chiang Mai doivent s’enregistrer via l’application CM-Chana. Les voyageurs qui se sont rendus à Bangkok, Nonthaburi, Samut Sakhon, Samut Prakan et Nakorn Pathom doivent se mettre en quarantaine à domicile pendant 14 jours et se signaler auprès des volontaires de santé. 

Hôpital de campagne

Les habitants qui pensent avoir été en contact avec une personne infectée sont invités à se faire tester. La ville a en effet mis en place plusieurs points mobiles pour se faire dépister. Le plus grand centre de dépistage s’est installé au Centre international des expositions et des congrès de Chiang Mai. Pour éviter qu’il n’y ait trop de monde en même temps, le bureau de la santé publique de Chiang Mai invite à prendre rendez-vous par téléphone (053 211 048 – 50) afin de pouvoir répartir l’affluence dans les différents lieux. 

C’est également au Centre international des expositions et des congrès que se trouve l’hôpital de campagne. Conçu initialement pour accueillir 280 patients, sa capacité a été augmentée pour atteindre 1.000 lits. Il est probable qu’il y en ait davantage dans les prochains jours en fonction de l’évolution de l’épidémie. 

Les personnes testées positives et asymptomatiques doivent en effet rester en quarantaine dans ces hôpitaux de campagne afin de bénéficier d’un suivi constant de la part du personnel médical et de bénéficier d’un traitement si nécessaire. Les malades qui développent des symptômes sont envoyés dans les hôpitaux. 

0 Commentaire (s) Réagir