Lundi 21 septembre 2020

KERALA : Polémique et vigilance autour du temple de Sabarimala

Par Capucine Canonne | Publié le 18/12/2019 à 01:00 | Mis à jour le 18/12/2019 à 01:00
temple sabarimal india chennai

La saison des pèlerinages a débuté dans le Kerala depuis le 17 novembre et pour une durée de deux mois environ. 10 000 policiers sont déployés autour du Temple de Sabarimala, au Sud de l’Etat. Mais pourquoi une telle sécurité accrue ?

Un lieu de pèlerinage très réputé et fréquenté

Le temple de Sabarimala est un lieu sacré situé au sommet d’une colline, à 1260 m d’altitude. Il n’est ouvert que quelques mois par an et fréquenté principalement en décembre et janvier. Une préparation de 40 jours est nécessaire, pendant laquelle se conjuguent abstinence sexuelle, abstinence d’alcool et de tabac et, bien entendu, une pratique religieuse assidue. Des pélerins vivent même plusieurs jours ou semaines pieds nus pour « entraîner leurs pieds » pour la longue marche.

Selon les estimations, le Temple voit passer près de 100 millions de pèlerins chaque année. Jusqu’à récemment, ce pèlerinage hindou n’était autorisé qu’aux hommes, aux femmes prépubères ou ménopausées et donc interdits aux femmes en âge et capacité de procréer. Pourquoi une telle interdiction ? Tout viendrait d’une croyance selon laquelle une femme fertile pourrait distraire Ayyappa, Dieu vénéré dans ce lieu, qui a fait serment de célibat. Et les dirigeants religieux du Temple sont très stricts là-dessus. Rappelons aussi qu’il est encore courant de penser en Inde qu’une femme menstruée est impure.

 

foule hommes temple sabarimala
Un pélerinage très fréquenté chaque année, presqu'uniquement par les hommes 

 

Des risques de tensions aux abords du Temple

En septembre 2018, une décision de la Cour suprême lève cette interdiction, ce qui a provoqué des manifestations dans tout le Kerala ;  divers groupes ont demandé que l'interdiction soit rétablie et des contre-protestations ont également été organisées. En octobre de la même année, deux femmes ont été attaquées par des jets de pierre alors qu’elles étaient sous la protection de la police. Elles n’ont finalement pas pu y accéder. En novembre 2018, ce sont 14 femmes  qui ont été stoppées par des manifestants au pied de la colline. Les policiers chargés de leur protection ont tenté une médiation sans y parvenir. Pour dénoncer cette situation, des dizaines de milliers de femmes de différentes régions du Kerala se sont rassemblées en janvier 2019 sur  les autoroutes nationales pour former une chaîne humaine longue de 620 kilomètres. Elles étaient trois millions selon les organisateurs. Et finalement, au-delà de la question de l’entrée du Temple, c’est le combat pour l’égalité hommes-femmes qui est ressorti de cette manifestation pacifique et impressionnante.

 

chaine humaine femmes kerala temple sabarimala
@bfmtv - une chaîne humaine feminine de 620 km dans le Kerala 

 

Où en est la situation aujourd’hui ? L'actuel président de la Cour suprême devant prendre sa retraite le 17 novembre, son successeur doit rapidement constituer un tribunal pour statuer sur la question de l'entrée au temple. Mais, étant donné que la Cour suprême n'a pas suspendu son verdict antérieur, les femmes peuvent toujours entrer dans le temple. Face à la situation floue, toute tentative peut susciter des protestations plus ou moins pacifiques et incontrôlées. Passants ou voyageurs, soyez très vigilants.

 

Nous vous recommandons

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée en Inde, elle crée l'édition de Chennai en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AGRICULTURE

Importantes grèves prévues dans toute l’Inde

Les organisations d’agriculteurs ont annoncé leur intention de bloquer les routes cette semaine. Ils protestent contre une législation qui affaiblirait le soutien du gouvernement au secteur agricole.

Communauté

RÉTROSPECTIVE

Comment vivaient les Français en 1969 à Madras?

1969, Madras. Alain est un jeune étudiant parachuté en Inde à la fin de son cursus universitaire. Une expérience qui le marquera à jamais. Plus de 50 plus tard il partage ses souvenirs de Madras.

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma