Vendredi 18 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Noël chez les chrétiens de Bombay

Par Isabelle Bonsignour | Publié le 24/12/2018 à 01:00 | Mis à jour le 24/12/2018 à 01:00
Photo : Décorations de Noël dans la réception d'une société internationale
Noel Bombay Chrétiens Catholiques

Les origines  des catholiques de Bombay, connus sous le nom de “East Indians”, remontent au 15ème et 16ème siècle lorsque les missionnaires portugais ont converti les membres des communautés locales de fermiers, de pêcheurs et de ramasseurs de sel qui habitaient dans la région allant de Vasai au nord de Mumbai à Alibag, au sud de la baie de Mumbai.

Selon les sources, le nombre de catholiques à Bombay varie de 200 000 à 500 000 personnes. Il est très difficile d'évaluer précisèment les effectifs car les certificats de naissance ne mentionnent pas toujours l'appartenance au groupe des "East Indians". Cependant, à Vasai et dans le nord de Bombay de Bandra à Borivali, on compte de nombreuses églises catholiques très actives et qui ont souvent une école attachée à la paroisse.

Lepetitjournal.com Bombay s'est entretenue avec Joséphine Monteiro, une catholique originaire de Goa mais vivant à Borivali à Bombay pour en savoir plus sur les traditions et les rites de Noël dans la communauté des "East Indians".

 

lepetitjournal.com Bombay : Comment se passent les préparatifs de Noël dans votre communauté ?

Josephine Monteiro : Une semaine avant Noël, certains des membres de notre paroisse se réunissent pour former une chorale. Habillés de rouge et accompagnés d’un Père Noël, le choeur va chanter chez des paroissiens qui sont dans une période difficile, soit parce qu’ils sont très malades et alités pour une longue période soit parce qu’ils ont perdu un proche récemment.  

Chez soi, chacun décore la maison avec ce dont il dispose, les plus aisés installent un faux sapin et une crèche mais tous mettent une étoile qui sera éclairée le 24 au soir et brillera jusqu’au 6 janvier. 

 

Noel Bombay creche
La décoration de Noël 2018 chez une famille catholique de Bombay

 

D’autre part, chaque famille chrétienne prépare ou achète des douceurs de Noël suivant la tradition de sa région. On se régale de “Guava Cheese” (une sorte de pâte de goyave), “Puffs coconut/Jaggery” (une sorte de feuilleté farci avec de la noix de coco râpée et du sucre non raffiné) et “Kulkul” (une boule de farine sucrée que l’on roule et écrase avec une fourchette avant de le faire frire). 

Pendant la semaine précédant Noël, on célèbre le partage en proposant les douceurs à tous les voisins quelle que soit leur religion. Les Hindous font de même pendant le festival de Diwali. 

Selon une “Parsi” (adepte du parsisme, confession dérivée du zoroastrisme), dans sa jeunesse, les familles chrétiennes invitaient tous les enfants du voisinage lors de la préparation de ces douceurs et c’était la fête dans le quartier.

 

Noel Bombay douceurs preparees dans les familles chretiennes
Des douceurs indiennes préparées par toutes les communautés

 

lepetitjournal.com Bombay : Comment se passe la veillée de Noël ?

 

Comme partout dans le monde, nous allons dans notre église pour la messe de minuit. Mais celle-ci commence vers 22h par des chansons et de sketchs joués par les enfants. Après la messe, chacun se félicite et partage à nouveau les douceurs de Noël. Depuis quelques années, la réglementation concernant le bruit dans la rue s’est renforcée et la messe se termine généralement juste à minuit. 

Nous nous réunissons ensuite chez un des membres de la famille pour la distribution des cadeaux de Noël. Puis, les jeunes terminent la nuit en allant danser dans un des gymkhanas (le gymkhana pour les Indiens est un endroit dans lequel les gens se retrouvent pour socialiser et faire du sport) jusqu’à l’aube.

 

Noel Bombay Decoration eglise
Une église à Colaba

 

lepetitjournal.com Bombay : Fêtez vous aussi le 25 décembre ?

 

Le 25 décembre est un jour de don et partage dans notre paroisse. Nous avons plusieurs activités, un groupe prépare un déjeuner et des animations pour des membres de la paroisse faisant partie de la colonie des lépreux. Un autre groupe va visiter des personnes défavorisées et leur apporte un panier de victuailles. Ces visites sont organisées par l’église et financées directement par les paroissiens. 

 

Après le déjeuner, nous nous retrouvons à nouveau en famille.

 

 

isabelle bonsignour

Isabelle Bonsignour

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée au long cours et fervente lectrice du site lepetitjournal.com, elle a rejoint l’équipe en créant l’édition de Bombay.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Inde

POLITIQUE

Elections au Maharashtra : La bataille des repas subventionnés

Lundi 21 octobre, le Maharashtra va élire son assemblée. Les deux partis de l’alliance au pouvoir se livrent une bataille larvée sur le prix des campagnes de repas à bas prix.