Mardi 21 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A Ye, un nourrisson enlevé et tué

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 26/11/2019 à 17:50 | Mis à jour le 26/11/2019 à 17:56
mort d'une fillette a Ye, en Birmanie

Il s’agit d’un fait divers de la misère et de la violence parfois extrême dans un pays bouddhiste que beaucoup voit comme seulement calme, accueillant et serein, ce qu’il est aussi… La semaine dernière, deux hommes en provenance de Budalin, dans la région très pauvre de Magwé, les frères Ye Yint Myo et Ye Yint Thu, âgés de 16 et 20 ans respectivement, ont été hébergés par Phoe Sal dans la ville de Ye, dans l’état de Mon, alors qu’ils étaient venus chercher du travail. Après leur départ, Phoe Sal a réalisé que sa petite fille d’un an et sept mois n’était plus dans la maison. Et c’est seulement lorsque les deux hommes l’ont contacté par téléphone pour demander une rançon qu’il a compris que son enfant avait été kidnappé. Les ravisseurs, peu soucieux de préserver le moindre anonymat, réclamaient 500 000 kyats (environ 300 euros) pour restituer la petite. Le père a répondu qu’il ne pouvait payer que 300 000 kyats. « Je leur ai dit que j’étais d’accord pour payer, que je leur donnerais tout ce que j’avais… mais je que n’avais que cette somme, je ne suis pas riche. Je les ai suppliés de ne pas faire de mal à ma petite fille. Ils ont juste raccroché », a-t-il expliqué après le drame. Car dramatique ce fut : les deux ravisseurs ont finalement tué l’enfant. Selon le rapport de police, il semblerait qu’ils ont essayé de d’empêcher le nourrisson de pleurer et faire du bruit, et que se faisant ils l’ont frappée trop fort. Les deux hommes ont alors jeté le cadavre, qui portait des blessures au visage lorsque la police l’a retrouvé. Les frères ont été rapidement retrouvés et incarcérés. Ils encourent une condamnation à la peine de mort, toujours au code pénal même si elle n’est plus mise en application en Birmanie, et plus probablement une condamnation à la prison à perpétuité.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Birmanie

ENVIRONNEMENT

Dr. Air Bear mesure la qualité de l’air à Yangon

Un groupe d’étudiants a développé un robot en forme d’ours afin de mesurer la qualité de l’air à Yangon et ils ont conduit leurs analyses tout décembre 2019. Résultat : air souvent dangereux pour tous