Mardi 1 décembre 2020

Vers un fonds de pension pour les retraites birmanes

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 05/07/2020 à 23:00 | Mis à jour le 05/07/2020 à 23:00
Photo : Quatre pensionnaires d'un centre pour personnes âgées en Birmanie
Quatre pensionnaires d'un centre pour personnes âgées en Birmanie

Le gouvernement birman veut créer un fonds de pension pour financer les émoluments des fonctionnaires lorsqu’ils partent à la retraite. Le directeur du service national des retraites War War Maung explique que pour l’instant l’argent des pensions est pris dans le budget national mais que cela représente une charge de plus en plus lourde pour l’état. La solution selon lui serait de recourir au système de fonds de pension, donc de retraite par capitalisation. La plupart des pays du monde ont adopté cette solution, affirme-t-il, et elle serait adaptée à la Birmanie. Le haut-fonctionnaire n’a pas précisé cependant sur quel type de marché l’argent serait placé, et par qui. Le Yangon Stock Exchange ne compte aujourd’hui que six entreprises cotées, pour moins de 400 millions de dollars étasuniens de valorisation totale. Un fonds de pension n‘y trouverait pas son compte…

« Aujourd’hui, au niveau national, le budget alloué aux retraites correspond à 1% de notre produit intérieur brut et représente un sixième des impôts collectées. Nous pouvons dire que c’est beaucoup. En conséquence, nous devons mettre en place un fonds de pension », déclarait War War Maung le 24 juin dernier lors d’une conférence de presse tenue par ses autorités de tutelle, le ministère du Commerce et celui du Planning, des Finances et de l’Industrie. Des services de ce dernier sont d’ailleurs actuellement à élaborer un texte de loi sur la durabilité du système birman de retraite et sur ses capacités de financement. Une fois que la proposition de loi sera achevée, elle sera soumise au gouvernement et au parlement, a encore expliqué Le directeur du service national des retraites.

Des indemnités de quelques dizaines d’euros

Alors même que la loi n’est pas encore rédigée, et donc encore moins votée, les responsables présents à cette conférence de presse ont expliqué que les fonctionnaires ayant déjà travaillé plus de 10 ans continueraient à percevoir un montant calculé selon l’ancien système lorsque ceux ayant travaillé moins de dix pour l’instant serait indemnisés selon la nouvelle formule du fonds de pension. Depuis le 1er janvier 2019, le gouvernement a augmenté les montant des indemnités de retraites des fonctionnaires ayant quitté la fonction publique avant le 1er avril 2018. Ils reçoivent dorénavant le même montant mensuel que celui de leur traitement de fin de carrière, soit pour l’immense majorité des cas une somme autour de 80 000/100 000 kyats (environ 50/65 euros). La Birmanie compte aujourd’hui 700 000 retraités de la fonction publique, les seuls à percevoir ce genre d’indemnités, pour une population de 54 millions d’habitants.

Selon le très libéral institut Mercer, une organisation australienne, qui publie chaque année un classement des systèmes de retraites, les deux meilleurs systèmes au monde tant par la méthode de financement que par le montant des indemnités versées ou par la pérennité des fonds sont les systèmes des Pays-Bas, numéro 1 selon Mercer, et du Danemark. Ils partagent d’être des systèmes… par répartition et pas par capitalisation. Aux Etats-Unis, la banqueroute de plusieurs fonds de pension majeurs, comme celui d’Enron, ont ramené sur le marché du travail des milliers de gens partis à la retraite et se retrouvant d’un seul coup sans revenus ; 20 % des travailleurs étasuniens ont plus de 65 ans et plus de 250 000 personnes de plus de 85 ans continuent de travailler pour vivre ; entre 1 000 et 3 000 de ces personnes âgées sont routiers…

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Birmanie ?

ART

L'iconique « Fauteuil Club »

Le fauteuil « Club » est un fauteuil de cuir, large, profond, ultra confortable, apparu aux lendemains de l'Exposition des Arts Décoratifs à Paris en 1925… et revisité depuis par Patrick Robert.

Expat Mag

L’accent français est-il (toujours) le plus sexy du monde ?

Et si le règne de l’accent français sur la planète sexy était révolu ? C’est en tout cas ce que nous laisse présager un récent sondage sur les accents les plus sexys du monde, réalisé par Time Out.