Lundi 24 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une usine à Yangon licencie 300 employés

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 10/01/2019 à 14:00 | Mis à jour le 10/01/2019 à 14:00
Une usine en Birmanie licencie 300 employés

Prétextant des pertes économiques, l'usine, privatisée en 2012, a licencié plus de 300 employés. Ceux-ci ont manifesté leur mécontentement en protestant devant l'usine. En effet, les employés, dont beaucoup  justifient d'une trentaine d'années de service pour l'usine, contestent les conditions de ces licenciements. U Soe Lwin, un responsable syndical et vice président du Myanmar Industries Craft and Services Trades Unions Federation (MICS-TusF) explique : “Nous voulons récupérer notre travail. Si la compagnie ne peut pas gérer le business du jute, ils [ndlr:les dirigeants] doivent rendre l'usine et les travailleurs au gouvernement”. Selon le délégué syndical, l'usine avait été cédée à l'entreprise 'Kyaw Htet Kyaw Company' en 2012 contre la promesse que le nouvel employeur maintiendrait l'activité de l'usine. “Il est inacceptable qu'ils continuent leurs autres activités tandis qu'ils nous licencient” a-t-il ajouté. En effet, depuis la reprise, l'entreprise aurait, toujours selon le délégué syndical, délaissé la production de jute au profit d'activités comme la location d'espaces de stockage dans l'enceinte de l'usine ou encore de parking pour des terrains possédés par l'usine ainsi qu'un terrain de golf. Des responsables de l'usine ont déclaré que l'annonce des licenciements avait été faite en août 2018 et qu'ils agissaient en accord avec les règles instaurées par le ministère du Travail. Le directeur de l'usine a décliné toute déclaration.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SOCIÉTÉ

Les jeunes birmans optimistes mais préoccupés par leurs aînés

Une étude du Bristish Council montre à la fois l’optimisme des jeunes et leurs inquiétudes de leur société conservatrice qui les limitent, surtout les filles, alors qu’ils peuvent désormais comparer