Jeudi 16 juillet 2020

Un recensement partiel en novembre 2019

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 29/10/2019 à 22:00 | Mis à jour le 29/10/2019 à 22:00
Photo : Echanges durant le recensement 2014 en Birmanie
Le recensement en Birmanie

Le ministère du Travail, de l’Immigration et de la Population l’avait annoncé voilà déjà quelques mois : il va organiser un recensement partiel afin de mettre à jour les données collectées lors du dernier recensement, en 2014. Et il vient d’annoncer que cela se fera au mois de novembre 2019, en quatre volets, couvrant la totalité du pays. Des jeunes Birmans sont actuellement en formation afin de pouvoir conduire correctement la procédure, qui sera effectuées en utilisant des tablettes électroniques comme support des questionnaires. Le premier volet du recensement concernera les états de Kachin et de Chine et la ville de Nay Pyi Taw. Le deuxième volet se fera dans les états de Karen, de Kayah et de Mon, et dans les régions de Tanintharyi et d’Ayeyarwady. Les troisième et quatrième volets concerneront les régions de Bago, de Sagaing et de Magwé, les états d’Arakan et de Shan, et les agglomérations de Yangon et Mandalay. Lors du grand recensement général de 2014, les citoyens avaient dû répondre à 41 questions posées sur des formulaires papiers. Cette fois, grâce à la technique des questionnaires semi-dirigés et aux tablettes électroniques, ce sont 113 questions qui seront posées, dans l’objectif d’affiner les données et d’être plus précis dans l’utilisation postérieure. Le ministère prévoit d’interroger un échantillon de 834 000 personnes, soit 1,5% de la population du pays, estimée aujourd’hui à environ 55,6 millions d’habitants.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DÉVELOPPEMENT

Le miroir aux alouettes des zones industrielles du Kachin

La récente catastrophe de Hpakant a montré combien la misère frappe la population du Kachin. Et les derniers projets de développement ne semblent pas apporter de solutions, par manque de transparence.

Vivre en Birmanie

CONFLIT

La situation se détériore encore dans le nord de l’Arakan

Bombardements, pillages, inondations, moustiques… Pas les douze plaies d’Egypte mais les multiples calamités d’Arakan, où des centaines de milliers d’individus survivent dans le drame quotidien.