Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un bon endroit pour retrouver le goût de l’Ô’thentic

Par Marie-Sophie Villin | Publié le 12/06/2018 à 20:00 | Mis à jour le 14/06/2018 à 06:35
Logo

Manger des galettes à la bretonne ou des croque-monsieurs dans un restaurant tenu par deux Français, avec en fond sonore des reprises de Daniel Balavoine ou de Renaud, vous pensiez que c’était impossible en Birmanie ? Le restaurant Ô’thentic, dans le quartier de Yaw Min Gyi, à Yangon, offre pourtant tout cela. Ambiance française assurée.

Les restaurants français tenus par des Français à Yangon sont peu nombreux et les crêperies encore moins. Il n’y en avait même aucune. Christophe Bonzi, d’Aix-en-Provence, et Cédric Bendjilali, de Marseille, se sont donc lancés dans l’aventure en décembre 2016. Le succès est au rendez-vous. Au coin des rues Yaw Min Gyi et Bo Yar Nyunt, la salle de l’Ô’thentic est séparée de l’agitation extérieure par de grandes baies vitrées. L’intérieur est composé de couleurs naturelles – du blanc, du vert et le brun du bois ; les tables sont encadrées de banquettes avec coussins. Au fond, le bar et la cuisine, où s’affaire l’équipe du restaurant. Des places sont aussi disponibles en extérieur, mais nous choisissons de profiter de la fraîcheur de l’intérieur. 

La salle est pleine ce soir-là mais le propriétaire reste disponible pour nous conseiller sur nos choix de plats. Nous optons pour commencer pour une galette Lahpet Thoke, puis un Croc Veggie Provençale. Les plats arrivent rapidement. La galette est présentée sous forme d’un carré dont les bords sont repliés juste assez pour laisser la place à un œuf au plat en son centre. Ce qu’il y a à l’intérieur reste caché mais les crevettes ont été mises de côté pour la végétarienne que je suis. 
La première bouchée agit comme une madeleine de Proust : la pâte de la galette me renvoie directement aux saveurs françaises. Le sarrasin vient pourtant bien de Birmanie nous a-t-on assuré. La deuxième bouchée est une surprise. La saveur française est encore là mais presque submergée par celle de la salade de feuilles de thé, le lahpet thoke. Le parti pris dans ce plat est clairement de faire un mélange de cultures et force est de reconnaître que si l’idée est osée, le résultat n’en est que plus surprenant et nous convainc d’emblée. Le plat est un peu épicé mais loin de dépasser la tolérance moyenne occidentale. L’œuf au plat, une fois éclaté, se répand sur les feuilles de thé, cacahuètes et morceaux de tomates et d’ail, dans un mélange de saveurs qui fait encore évoluer le plat. Le deuxième plat est un "croc sandwich" : Veggie provençale pour moi et croc monsieur pour mon amie. La forme est surprenante : ce n’est pas le pain auquel je m’attendais, il n’est pas carré mais ovale. Le doute se dissipe toutefois très vite. Aubergine, courgette, tomate, poivron, oignon et ail se mélangent parfaitement à la béchamel. Je craignais que la croûte du pain ne soit trop dure mais la cuisson l’a suffisamment adoucie. La petite salade en accompagnement, bien qu’appréciable, était définitivement plus décorative que d’intérêt gustatif. 
Nous avons à ce point du repas toutes deux déjà bien mangé mais nous nous laissons tout de même tenter par un dessert. Ce sera la crêpe Fruity & Chocolate. La pâte est cette fois faite de farine de blé, mais la présentation est toujours la même. Les fruits, au centre, sont recouverts d’une sauce au chocolat et d’une épaisse crème chantilly. La crêpe s’avère toutefois dès les premières bouchées brûlée en certains endroits. Heureusement, les goûts des fruits, du chocolat et de la crème dominent et nous permettent de savourer malgré tout le plat. L’intérieur a recueilli la chaleur de la pâte de la crêpe et les fruits n’en sont que plus juteux. Le chocolat est délicieux et l’on espérerait presque qu’il y en ait eu plus sur le plat. A côté de nous, un groupe de personnes transgenres partagent un repas similaire au notre. C’est le "Friends Tues@ay", qui se veut comme le seul évènement LGBT hebdomadaire de Yangon. Car l’Ô’thentic se développe et en plus de proposer des évènements de ce genre, il offre depuis quelques semaines un service de livraison de pizzas : O’Pizzaïolo, et un service de traiteur : O’Delicacy.  Le matin, un menu est également disponible pour le petit-déjeuner, proposant entre autres croissants au beurre et pancakes.
Autant de bonnes raisons de venir voir par vous-mêmes et de profiter de ces saveurs françaises en plein cœur de Yangon !

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ENVIRONNEMENT

Green Lotus, pour un Myanmar Vert !

Depuis 2013, l’équipe de Green Lotus a posé ses valises à Yangon pour participer activement à l'action pour un développement réellement soutenable du Myanmar de demain, et pour la promotion des...