Lundi 22 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Naypyidaw a accueilli le "Anti-Illicit Trade Forum 2018"

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 10/09/2018 à 16:00 | Mis à jour le 10/09/2018 à 16:00
commerce illicite Birmanie

La semaine dernière a pris place au M Gallery Hotel dans la capitale birmane le Forum 2018 Contre le Commerce Frauduleux.  Organisé par l’EuroCham, le forum a réuni des entreprises privées locales et internationales ainsi que de nombreux officiels birmans dont le président de la Commission anti-corruption Aung Kyi.  Le forum avait pour but de présenter les réponses avancées par l’index environnemental de commerce illicite global rédigé par l’ "Economist intelligence Unit" et commissionné par TRACIT (Transnational Alliance to Combat illicit Trade). Les mesures pour améliorer la capacité de la Birmanie à endiguer ce type de commerce sont nombreuses et variées mais un consensus semble avoir été trouvé quant à la nécessité d’informer plus en avant le public ainsi qu’en renforçant l’entraide internationale et la coopération entre les différents départements gouvernementaux birmans, tant au niveau national que local. Dans cet index, la Birmanie a été classée 82ème sur 84 pays concernant sa capacité politique à gérer le commerce illicite.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ENVIRONNEMENT

Green Lotus, pour un Myanmar Vert !

Depuis 2013, l’équipe de Green Lotus a posé ses valises à Yangon pour participer activement à l'action pour un développement réellement soutenable du Myanmar de demain, et pour la promotion des...

Que faire en Birmanie ?

GASTRONOMIE

A partir de ce jeudi, un ostréiculteur français chez Babett

Bientôt Halloween, sa citrouille insipide et son matraquage commercial… Alors en bons irrésistibles Gaulois, Babett vous propose de plutôt consacrer vos kyats à un mets bien français : les huîtres.

Vivre en Birmanie

LIVRE

Idée lecture : A Burmese Heart, Yin Mon Vanessa Han et Tinsa Maw-Naing

Sorti en 2015, A Burmese Heart – traduisez “Un cœur birman” – raconte l’histoire de Tinsa Maw-Naing, fille du premier premier ministre de Birmanie sous l’occupation britannique et femme de Bo Yan Nain