Mardi 18 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A Myint, la ville ancienne pleine de temples mais sans toilette

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 19/01/2020 à 20:51 | Mis à jour le 19/01/2020 à 21:03
Photo : Coucher de soleil sur les pagodes d'A Myint
Coucher de soleil sur les pagodes d'A Myint, en Birmanie

La vieille ville d’A Myint n’est sans doute pas le lieu le plus connu de la Birmanie  qu'il s’agit pourtant d’une ville emblématique de l’époque de la dynastie d’Innwa (1364-1555), comportant de nombreuses pagodes, monastères et autres ensembles rituels, et qui compte aujourd’hui parmi les têtes de liste des destinations que l’industrie du tourisme, gouvernement fédéral et régional au premier chef, veut développer. A Myint est en effet située à côté de la ville de Chaung U, pas loin de Monywa, dans la région de Sagaing. Sur le papier, A Myint a tout pour plaire : surnommée « la deuxième Bagan  » à cause de ses bâtiments anciens, isolée des grandes voies de communication du pays, donc plutôt calme, mais cependant facile d’accès par Monywa, elle est aussi le lieu d’origine du moine U Wisara, héros de la lutte anticoloniale que les Britanniques laissèrent mourir de faim en 1929. Le site est protégé depuis 2012 et considéré comme appartenant au patrimoine historique et archéologique de la Birmanie. Tout pour attirer des touristes donc, avec un bon travail de communication.

Malheureusement, le site manque d’un élément essentiel au confort des visiteurs : des toilettes. Certes, les autorités ont pris assez vite conscience de cette lacune, et en 2016 déjà, le Premier ministre de la région de Sagaing U Myint Naing, ordonnait la construction d’un ensemble de toilettes publiques modernes et propres… mais son ordre est reste lettre morte ! Les divers acteurs locaux du tourisme protestent donc régulièrement, en expliquant que même si des visiteurs viennent, ils ne restent pas longtemps, ne consomment pas sur place non plus, faute de lieux d’aisance appropriés. U Wai Phyo Lian, un villageois, confie ainsi que « si des touristes doivent aller aux toilettes, il leur faut demander aux locaux l’autorisation d’utiliser les leurs. Et nos toilettes sont des cabines de bois rustiques donnant sur une fosse septique, au mieux. Lorsque ce sont des visiteurs occidentaux, cela devient souvent un problème majeur, et nous devons leur indiquer les rares maisons disposant de WC assis, pas accroupi. C’est quand même une limite majeure au développement du tourisme ». On ne saurait mieux dire…

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

IDÉE SORTIE

Le 12ème Yangon Photo Festival commence mercredi 19 février

Le moment est attendu de tous ceux que l’image, l’information ou l’émotion intéresse : le Festival international de photographie de Yangon commencera ce mercredi 19 février pour s’achever le 21 mars.