Mercredi 21 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

“Merci aux journalistes d’avoir ouvert les yeux d'élus influents"

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 30/06/2019 à 14:46 | Mis à jour le 30/06/2019 à 15:48
Photo : Les bureaux de la présidence de la région de Yangon
Le batiment de la presidence de la region de Yangon

Après une controverse publique sur l’utilisation par la région de Yangon d’une part de sa dotation publique annuelle, 16 milliards de kyats (environ 9,5 millions d’euros) seront ré-alloués à des actions de développement de la région. Début juin, plusieurs parlementaires s’étaient inquiétés que le budget régional 2019-202 doive se discuter dans le cadre d’une procédure d’urgence, entre les 11 et 13 juin. Ces députés regrettaient que cette manière de procéder de l’exécutif régional les privait du temps nécessaire pour une analyse approfondie des comptes et des propositions. Cela avait d’ailleurs poussé plusieurs élus à aller voir plus en détail ce budget et ils avaient alors levé plusieurs lièvres, comme les 6 milliards de kyats alloués pour la construction d’un tribunal et les 5 milliards pour un commissariat, des dépenses qui leur semblaient peu urgentes et plutôt relever de l’état que de la région, et surtout les 5 milliards pour l’achat d’un ferry pour les îles Coco, ce dernier poste ayant suscité l’indignation de nombreux élus. C’est en portant l’affaire dans les médias que les élus en question sont parvenus à faire bouger les lignes.

Le budget a été discuté plus en détail par une commission de 33 parlementaires, dont les membres de la commission des comptes publics, et leurs conclusions ont été transmises au président de la région, U Phyo Min Thein, lequel a finalement accepté de les prendre en compte et notamment d’exclure du budget 2019-2020 les dépenses évoquées plus haut. En conséquence, les 16 milliards de kyats ainsi économisés seront ré-alloués à des projets de développement régional, a fait savoir l’exécutif. Un membre de la commission des comptes publics, Kyaw Zeya, a remercié les médias pour leur rôle dans ce changement : "Notre commission essaie de faire son travail du mieux possible et nous allons nous assurer que ces fonds sont bel et bien dépensés dans des projets de développement utiles aux citoyens. Nous remercions les médias pour avoir par leurs articles attirés l’attention des membres les plus influents de la commission des finances sur ces problèmes de budget”. Il est à noter que voilà une dizaine de jours, le Président Win Myint a demandé aux dirigeants locaux de suivre l’exemple de l’état et de mettre plus de fonds dans des projets productifs de richesses et moins dans les bureaux, résidences et achats de véhicules. Il a aussi insisté sur l’importance de suivre les règles budgétaires et sur la nécessaire transparence des comptes.

0 Commentaire (s)Réagir