Dimanche 21 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le gouvernement décide de dépenser plus

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 20/06/2019 à 13:47 | Mis à jour le 20/06/2019 à 14:02
Un nouveau ministre pour la Birmanie

C’est devant la commission du plan et celle des finances que le président Win Myint a dessiné les contours du prochain budget national. La première annonce consiste en une augmentation sensible du déficit budgétaire, autour de 6% du produit intérieur brut (PIB), à 7 000 milliards de kyats (environ 4,1 milliards d’euros). Lors de ses trois précédents budgets, le gouvernement avait maintenu ce déficit en dessous des 5%, suivant en cela les recommandations du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Mais l’année prochaine est celle des élections législatives et donc le moment s’il en est de dépenser plus... Win Myint a d’ailleurs beaucoup insisté sur l’importance de consacrer plus de ressources au bénéfice direct des populations, dans l’électrification du pays, la construction de routes et ponts, le système de santé, l’éducation et l’action sociale. Les calculs financiers sont construits sur la base d’une croissance de 7% l’année prochaine (elle était en 2017 de 6,5% pour une inflation de 6,1%). Pour l’année fiscale 2019-2020, les autorités s’attendent à collecter 25 300 milliards de kyats pour des dépenses prévues à 32 300 milliards de kyats. Le PIB sur la même période est estimé à 120 000 milliards de kyats. Lors d’une série de visite dans les états et régions du pays, le président a d’ailleurs demandé aux dirigeants locaux de suivre l’exemple de l’état et de mettre plus de fonds dans des projets productifs de richesses et moins dans les bureaux, résidences et achats de véhicules. Il a aussi insisté sur l’importance de suivre les règles budgétaires et sur la nécessaire transparence.

0 Commentaire (s)Réagir