Durcissement des sentences à l'encontre des violeurs d’enfant

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 31/03/2019 à 14:00 | Mis à jour le 31/03/2019 à 16:19
Durcissement des sentences contre le viol d’enfant en Birmanie

Un amendement du Code pénal autorisant les tribunaux à condamner à la prison à vie les violeurs d’enfants a été transformé en loi par Win Myint, président de Birmanie, mardi 26 mars. Les 20 ans de réclusion initialement imposés pour ce genre de crime sont devenus la sentence minimale, après un vote du Parlement, quatre mois après que la proposition ait été déposée par le législateur de la Chambre Haute Aung Thein.  Cette mesure intervient après une augmentation constatée des cas de viols d'enfants dans tout le pays, passant de 61% des viols en général rapportés en 2016, à 68% début 2018.  Dans la région de Mandalay, plusieurs manifestations, réclamant la peine de mort comme sentence obligatoire, ont eu lieu depuis le cas médiatisé du viol d’une enfant de 2 ans et demi début 2017. Vingt-cinq condamnations à 20 ans de prison ont été prononcées cette année-là dans tout le pays, et un homme a été condamné à mort en 2018.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale