Lundi 21 juin 2021
Birmanie
Birmanie

La Corée du Sud gèle sa coopération avec la Birmanie

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 28/04/2021 à 22:00 | Mis à jour le 29/04/2021 à 10:15
Photo : Le pont de Dala en construction
Le pont Dala en Birmanie

Le week-end passé, le « sommet » spécial sur la Birmanie de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (Asean) s’est achevé sur une déclaration a minima tout à fait en ligne avec l’un des principes fondateurs de l’organisation : pas d’ingérence dans les affaires internes des membres du groupe. Depuis, aucune action réelle et concrète mais des tractations et des négociations non-officielles afin de parvenir à une éventuelle sortie de crise.

Le gel de toute nouvelle coopération financière sud-coréenne

Plus ou moins dans le même temps, un autre acteur régional plus sérieux et d’un poids économique et diplomatique bien supérieur a décidé d’agir : le gouvernement sud-coréen a annoncé le gel de toute nouvelle coopération financière dans des projets d’infrastructures jusqu’au moins le début de l’année 2022.

« Toutes les discussions et négociations sur de nouveaux projets financés à travers le Fonds Coréen de Développement et de Coopération sont suspendues à l’initiative du ministère de l’Economie et des Finances », a déclaré à un quotidien coréen un dirigeant impliqué dans ces financements, sous couvert d’anonymat. Le même haut fonctionnaire a ajouté que « une suspension de tous les projets en cours, et notamment de ceux entamés bien avant le 1er février 2021, est actuellement aussi en discussion au sein du ministère ».

En septembre 2019, les gouvernements birmans et coréens ont signé un accord de coopération d’un montant équivalent à un milliard de dollars étatsuniens financés par Séoul sous la forme de prêts à taux d’intérêt nul ou très faible pour des projets d’infrastructures et d’industrialisation devant être commencés d’ici à fin 2022. Parmi ces projets, le complexe industriel Birmano-Coréen dont l’inauguration était prévue pour 2024.

Pour un autre projet emblématique, le pont de Dala, devant relié ce quartier populeux de Yangon avec la ville principale, rien n’a filtré pour l’instant sur son avenir. Le projet est bien plus ancien, il date de 2012, et il est déjà bien entamé, même si la crise de la Covid 19 a considérablement réduit les travaux. En octobre 2021, il était prévu de l’achever en octobre 2022.

Des acteurs privés sud-coréens réagissent

Et la tendance des pouvoirs publics coréens a trouvé un écho dans le secteur privé. C’est ainsi que le géant de l’acier Posco a décidé de mettre fin à son partenariat avec la Myanmar Economic Holdings Public Company Limited, la fameuse MEHL qui est l’un des deux bras économiques de l’armée birmane et qui est d’ailleurs déjà soumise à des sanctions de l’Union Européenne et des Etats-Unis.

Présente en Birmanie depuis 1997, l’entreprise coréenne ne prévoit pas de quitter le pays mais de racheter les 30% de parts détenues par la MEHL dans leur joint-venture. « Et nous allons renforcer nos programmes de responsabilité sociale dédiés à l’éducation et à la lutte contre les épidémies », a précisé un porte-parole de Posco.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Lacuzon58 mer 28/04/2021 - 22:15

Bon, alors, Macron, on donne une directive à Total? ça aurait plus d'allure que de poursuivre deux ou trois vieux gauchistes italiens rangés des voitures....

Répondre

Que faire en Birmanie ?

IDÉE SORTIE

Nouveau menu déjeuner en juin à L’Othentic

L’adresse est devenue un incontournable de la bonne cuisine et des bonnes soirées. Et voila que Christophe Bonzi et son équipe nous propose un menu déjeuner attractif et gustatif. A essayer d’urgence.

Expat Mag

Fêtons la musique avec l’orchestre des Lycées Français du monde

Le Choeur de Sylphes de Camille Saint-Saëns ne résonnera pas dans l’auditorium de Radio France mais sur toute la planète. Covid oblige, l’Orchestre des lycées français du monde a dû jouer à distance