Aung La N Sang conserve son titre Mondial

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 14/10/2019 à 22:00 | Mis à jour le 14/10/2019 à 22:00
Aung Lan San Brandon Vera One Championship

Il est le seul sportif birman de notoriété internationale et si son visage peut se voir un peu partout sur des publicités en Birmanie, il était aussi en tête d’affiche de la réunion de Tokyo de la fédération One Championship, dimanche 13 octobre :  Aung La N Sang, le Python Birman, champion du monde en titre de la catégorie des poids « moyens » et et des poids « lourds-legers », se voyait opposé au Philippin Brandon « la Vérité » Vera, détenteur lui de la ceinture mondiale des poids lourds et redescendu d’une catégorie pour l’occasion. L’affrontement était annoncé comme très indécis, même si les sites officiels de paris donnaient l’avantage au champion birman. A raison, car après un premier round indécis où chaque combattant a distribué ses frappes – Aung La N Sang utilisant ses coups de pied pour affaiblir et tenir à distance Brandon Vera, plus grand, et le Philippin répondant par des frappes des poings et des coudes -, dès la reprise du deuxième round, un échange furieux de coups au corps de près a abouti à une frappe du coude birman qui a mis la tête philippine sens dessus-dessous. Au sol, groggy, Vera a alors pris la pluie de coups, incapable de réagir et cherchant maladroitement à se protéger, au point que très rapidement l’arbitre a préféré arrêter le combat et proclamer la star birmane vainqueur par KO technique. Aung La N Sang a désormais défendu avec succès chacun de ses deux titres, portant son palmarès à 26 victoires pour 37 combats. Sa dernière défaite remonte au 14 janvier 2017 par le russe Vitaly Bigdash, contre lequel il avait pris sa revanche le 30 juin de la même année. Il a combattu six fois depuis.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale