Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2242

Vive les fleurs, pas la guerre !

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 04/10/2021 à 22:00 | Mis à jour le 04/10/2021 à 22:00
Photo : Un magnifique exemple de Tabebuia Rosea en fleurs
Un magnifique Tabebuia Rosea en fleurs

Dans une région comme le nord de l’Arakan, souvent dévastée par les catastrophes - dites naturelles lorsqu’il s’agit de cyclones ou d’inondations, plutôt humaines quand il est question des combats entre les militaires birmans réguliers et leurs adversaires de l’Armée de l’Arakan - s’adonner à l’horticulture à grande échelle n‘est pas évident, même si fleurir un peu la vie dans un contexte aussi difficile ne peut qu’améliorer le quotidien sans en avoir l’air.

C’est ce que qu’ont bien compris des jeunes du village d'Apaukwa, au nord de Sittwe – la capitale de l’Arakan -, qui ont préféré la fleur au fusil et plantent depuis juin dernier des arbres « exotiques » - pour la Birmanie – adaptés au climat tropical du genre Tabebuia, par exemple des « chênes de Sabana », qui ne sont d'ailleurs pas du tout des chênes, ou des arbres à trompettes similaires à ceux que l’on trouve dans des parcs au Vietnam. Ces jeunes plantent pour l’instant les arbres le long de la route principale qui relie leur village à Sittwe. Ils ont déjà couvert près de 15 kilomètres. Ils disent espérer qu’une fois les arbres à leur taille adulte, la route sera ombragée et fleurie, digne d’une visite.

Plus au sud de l’Arakan, dans la ville de Kyaukphyu – au bout de la pointe nord de l’île de Ramree – les arbres du genre Tabebuia sont encore à la fête, cette fois-ci accompagnés de diverses variétés d’arbustes à fleur dits « du Japon ». C’est un pépiniériste local qui a lancé l’initiative « afin d’embellir sa ville » : l’idée est que des gens fassent des dons de quelques milliers de kyats, parfois à peine mille kyats (environ 50 cents d’euros), et que cela serve à acheter et planter des arbres réputés pour leur belle fleuraison. Là encore les jeunes sont à la manœuvre et plusieurs dizaines d’arbres ont déjà été plantés à l'entrée de la ville de Kyaukphyu. L’objectif est de couvrir l’ensemble de la rue principale qui traverse l’agglomération.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir