Vendredi 20 juillet 2018
Beyrouth
Beyrouth
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quand la musique ouvre en grand les portes de Beyrouth

Par Paul Chigioni | Publié le 24/06/2018 à 12:46 | Mis à jour le 24/06/2018 à 13:33
Photo : Paul Chigioni
36002423_10216466794203239_8100328193069678592_n

Organisée par l’Institut Français, la Fête de la musique a été l’occasion pour les Beyrouthins de se réapproprier certains espaces de la ville au rythme de la musique.

 

Palmiers et gazon verdoyant. C’est comme un mirage d’une oasis lors d’une après-midi ensoleillé à Beyrouth. L’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) a exceptionnellement ouvert son jardin au public pour la Fête de la musique. Un solo de guitare vient bousculer les lieux habituellement silencieux.  Sur scène, le groupe de rock Deadline. Pour la fête du 21 juin, l’ESA accueille des groupes formés par ses étudiants, actuels ou anciens.

Des étudiants et leurs familles, jeunes et moins jeunes, se restaurent grâce aux bénévoles de Souk el-Akel qui tiennent des stands.

 

Fête de la musique ESA
La fête de la musique dans les jardins de l'ESA (Photo : Paul Chigioni)
 

Le soleil se couche sur la scène des Thermes romains, installés sur les marches qui mènent au Grand Sérail. Ici, le programme musical de la soirée est assuré par le Club Radio Beirut. Un couple sirote une bière fraîche aux côtés de bikers en blousons de cuir sur fond de musique disco. Le public se trémousse sur la musique du groupe local Loopstache.


Un peu plus loin, les vibrations de la plus grande scène se font sentir à travers les immeubles vides du centre-ville. Le quartier fantôme est bien vivant. C’est la première fois depuis plusieurs années et sa récente réouverture que la Fête de la musique réinvestit la place de l’Etoile. Rassemblée autour de l’horloge, la foule diverse, composée de Libanais et d’étrangers,  assistent à l’unisson aux répétitions du groupe électro français Acid Arab. La musique électronique mélangée aux sonorités orientales a mis en transe le public jusque tard dans la nuit.

 

Fête de la musique Beyrouth
La fête de la musique à la place de l'étoile, au centre-ville de Beyrouth (Photo : Paul Chigioni)


 
Paul stagiaire

Paul Chigioni

Jeune journaliste, chineur d’infos et de musiques, particulièrement intéressé par le culturel. Cela tombe bien, la richesse de la culture libanaise semble infinie.
0 CommentairesRéagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire

Communauté

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Lakrafi lance la 1ère "élection de députés juniors"

Amal Lakrafi, députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, lance le concours ‘’Election de députés juniors’’ destiné aux jeunes Français de 13 à 17 ans.