Mardi 14 août 2018
Beyrouth
Beyrouth
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pèlerinage, gouvernement, convoi Hariri: l’actu de la semaine au Liban

Par Paul Chigioni | Publié le 15/07/2018 à 20:10 | Mis à jour le 15/07/2018 à 22:24
photo_2

L’actualité de ces sept derniers jours au Liban a été marquée par la décision du Vatican de refaire du Liban un pays de pèlerinage chrétien, les légères avancées dans la formation du cabinet et l’affaire du convoi de Saad Hariri bloquant la circulation.

 

Gouvernement : ça bouge mais ça n’avance pas
Pléthore d’entretiens cette semaine entre les responsables de plusieurs formations politiques. Le Premier ministre sortant, Saad Hariri, a reçu le leader des Forces libanaises, Samir Geagea, et le leader druze Walid Joumblatt. En parallèle, le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, a tenté de calmer les tensions entre les FL et le CPL, l’un des obstacles empêchant la formation du gouvernement.    

 

Le Liban redevient lieu de pèlerinage
Le pays du Cèdre refait son retour sur la carte mondiale de la chrétienté. Le Vatican a décidé cette semaine que le Liban, qui a engendré quatre saints chrétiens, allait réintégrer la liste des pays de pèlerinage catholique, au même titre que la France avec Lourdes ou Israël avec Jérusalem. Depuis plusieurs années, le pays tente de développer le tourisme religieux.

  

Le Liban en proie à la cybercriminalité

Il s’agirait de la plus grande cyberattaque de l’histoire du pays. Selon plusieurs médias,  des services de sécurités, des organismes publics et des sociétés privées auraient été infiltrés il y a quelques mois par des pirates libanais. Plusieurs suspects ont été interpellés et ont été entendus par la justice. Plusieurs experts ont alerté sur le manque de protection de certains sites internet sensibles au Liban et la vulnérabilité du réseau.

 

Quand le convoi de Saad Hariri bloque une ambulance…

Les automobilistes libanais ont l’habitude de voir la police bloquer le trafic pour laisser passer les convois sécurisés de responsables politiques. La semaine dernière, une ambulance, sirène hurlante, a été empêchée de continuer sa route afin de laisser le passage du convoi de M. Hariri. La vidéo montrant cette scène a été abondamment commenté sur les réseaux sociaux, obligeant le chef du gouvernement à présenter ses excuses pour le désagrément. 

 

Maltraitance animalière à Tripoli

Laissés à l’agonie, une quarantaine de chiens a été tué après avoir été empoisonné. Selon certains,  cet acte aurait pour origine un conflit personnel entre un homme qui recueillait des chiens errants à Tripoli, au Liban-nord, et le responsable de cet empoisonnement, qui cherche à le déloger. La maltraitance animalière est fréquente au Liban. En septembre dernier, la première loi pour la protection des animaux a été promulguée. Elle établit un cadre juridique concernant les zoos et la possession d’animaux domestiques, puis interdit la possession d'animaux sauvages ou menacés.

 

Des écoles privées en difficulté

La semaine passée, plusieurs mauvaises nouvelles sont venus ébranler le secteur de l’école privée. Dans les écoles catholiques libanaises, les contrats d’environ 500 enseignants n’ont pas été renouvelés. Par ailleurs, l’association islamique philanthropique des Makassed, qui gère plusieurs établissements scolaires, a fait état de ses difficultés financières. Les écoles sont en crise suite à l’entrée en vigueur, en août dernier, d’une nouvelle grille des salaires des enseignants du privé et du public non financée.

 

Paul stagiaire

Paul Chigioni

Jeune journaliste, chineur d’infos et de musiques, particulièrement intéressé par le culturel. Cela tombe bien, la richesse de la culture libanaise semble infinie.
0 CommentairesRéagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire