Vendredi 22 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mondial : Avec des supporters des Bleus à Beyrouth

Par Paul Chigioni | Publié le 01/07/2018 à 20:53 | Mis à jour le 02/07/2018 à 10:40
supporters France Beyrouth

Français, Libanais et binationaux se sont donnés rendez-vous au café Em Nazih pour soutenir l’équipe de France qui a fini par battre l’Argentine en huitièmes de finale de la Coupe du monde.

 

Une Marseillaise retentit à travers dans le brouhaha des discussions de déjeuner qui s’étire. Le chant provient d’un groupe de jeunes en pleine dégustation de mezzés devant un des quatre écrans installés spécialement pour le Mondial russe dans le café Em Nazih, dans le quartier d'Achrafieh.

 

Laurent et Olivier sont Franco-Libanais et suivent les Bleus depuis toujours. Ils ont grandi avec la culture française. Le choix de leur équipe favorite est évident. Sauf pour Laurent qui supporte tout autant l’Uruguay. «Ce qui est sûr, c’est qu’on espère que le Brésil se fera éliminer pour que le Liban déclare un jour férié », s’amuse-t-il.

 

Les drapeaux sur les voitures et aux fenêtres des immeubles de Beyrouth sont un bon indicateur pour constater que le cœur des Libanais balance entre l’Allemagne et le Brésil.  Victor et Antoine, deux expatriés français qui se remettent de leur émotion après une première mi-temps intense qui s’achève sur un score de 1-1, le regrettent.  «Il y a de la ferveur et de l’ambiance lors des Coupes du monde mais les supporters choisissent trop souvent la facilité en soutenant les grosses équipes avec des joueurs phares  qui se remettent de cette première mi-temps intensere tournent vers la facilité en soutenant les grosses équipes avec des joueu», explique l’un d’eux.

 

Le barman qui les sert représente bien cette folie du mondial au Liban. Il soutient l’équipe de France. «C’est une bonne équipe et la mère de mon meilleur ami est française, alors… »

 

Les applaudissements tonnent après l’incroyable but du défenseur français Benjamin Pavard. Coup sifflet final. Victoire 4-3 de la France après un match plein de rebondissements. C’est l’euphorie chez les fans des Bleus. Carla, Syrienne installée depuis deux ans à Beyrouth, dissipe la fumée des narguilés en faisant tournoyer son drapeau français. « Ce sont mes souvenirs de la Coupe du monde de 98 qui m’ont poussé à soutenir la France. Et aussi parce que j’adore Zizou !» ; exulte-t-elle.

 

Nous vous recommandons

Paul stagiaire

Paul Chigioni

Jeune journaliste, chineur d’infos et de musiques, particulièrement intéressé par le culturel. Cela tombe bien, la richesse de la culture libanaise semble infinie.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Communauté

INTERVIEW

Fanny Ardant : « Enfant, je rêvais que j’étais libanaise »

​​​​​​​Invitée par l’Institut français, l’une des plus grandes actrices françaises sera au Liban le 28 février pour une représentation de Hiroshima mon amour au théâtre Al-Bustan.

Que faire à Beyrouth ?

CONFÉRENCE

Table-ronde sur les réfugiés, migrants et déplacés, mardi 5 mars

Dans le cadre du mois de la francophonie, la Direction régionale de l’AUF au Moyen-Orient organise une table-ronde sur le thème des réfugiés, migrants et déplacés le mardi 5 mars, à 16h, à Beit Beirut