Jeudi 19 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mashrou’ Leila, budget, gouvernement…l’actu de la semaine au Liban

Par Assia Mendi | Publié le 03/08/2019 à 13:12 | Mis à jour le 03/08/2019 à 13:19
LPJ photo REVUE d'actualité(1)

L’actualité de ces sept derniers jours a été marquée par l’annulation du concert du groupe de rock libanais sous la pression, la polémique autour de la parité entre chrétiens et musulmans dans la fonction publique et les suites de la crise politique post-Qabr Chmoun.

 

Mashrou' Leila : le concert annulé sous la pression d’ultras

Le comité organisateur du Festival international de Byblos a finalement cédé sous la pression d’ultras chrétiens en décidant d'annuler le concert du groupe, qui devait jouer le 9 août prochain « afin d'éviter une effusion de sang ». Les défenseurs de la liberté d'expression au Liban fulminent depuis l'annonce de cette décision, dénonçant notamment l’inaction des autorités publiques et le silence coupable des partis chrétiens.

 

Budget 2019 : fin du feuilleton

Le président Michel Aoun a finalement signé mercredi la loi du budget 2019 malgré ses fortes réticences concernant un alinéa du texte de la loi de finances qui autorise le recrutement de plusieurs centaines de lauréats, majoritairement musulmans, du concours d’entrée dans la fonction publique. Le chef de l’Etat estime que leur titularisation porte atteinte à l’équilibre entre chrétiens et musulmans dans le secteur public. Cette interprétation de la Constitution et du Pacte national est contestée par certains.


Qabr Chmoun : retour à la case départ

Le président Michel Aoun a exhorté cette semaine le Premier ministre Saad Hariri à convoquer un Conseil des ministres, qui ne s’est plus réuni depuis les affrontements interdruzes de Qabr Chmoun, il y a un mois. Le chef du gouvernement préfère attendre qu’une issue soit trouvée à la crise politique, alors que les médiations entre les rivaux druzes Walid Joumblatt et Talal Arslane autour de la saisine de la Cour de justice, sont au point mort.

 

Près de 70% des Libanais sont musulmans, selon une étude démographique

Selon un recensement de l'institut Information International publié la semaine dernière, 69,4% des Libanais sont musulmans et 30,6% sont chrétiens. Selon l’institut, 5,5 millions de personnes possèdent la nationalité libanaise. 24% d’entre eux vivent en dehors du Liban. La méthodologie utilisée par l'organisme n'a toutefois pas été dévoilée. Sujet récurrent de discorde entre les différentes communautés religieuses, les statistiques démographiques sont tabous au Liban, où les derniers chiffres officiels remontent à 1932. Ces chiffres communautaires soulignent la distorsion entre la parité islamo-chrétienne dans le partage du pouvoir politique et la réalité démographique et communautaire du pays. Le dernier recensement officiel au Liban date de 1932.   

 

« Enfants soldats » : le Liban rappelé à l'ordre par l'ONU

Le Liban est pointé du doigt dans un rapport des Nations unies, publié le 26 juillet dernier, sur l’impact des conflits armés sur les enfants, qui cible notamment la situation des mineurs dans les camps de réfugiés palestiniens, théâtre d’affrontements armés sporadiques entre groupuscules islamistes. Selon ce rapport, annuel, l’ONU a compté 22 enfants dans les rangs de groupes armés, 20 mineurs arrêtés pour terrorisme et 14 enfants tués après des tirs ou des explosions de mine.
 

Un mariage vire au cauchemar dans la Békaa

Un mariage a tourné à la tragédie le week-end dernier dans le lieu-dit de Fayda, dans la Békaa, lorsqu'une rixe a éclaté, faisant trois morts et quatre blessés. Opposant le chanteur engagé pour animer la soirée, et un notable de la région, la querelle a ensuite dégénéré.

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Beyrouth

THÉÂTRE

Le collectif Zoukak, pionnier de la thérapie par l’art au Liban

Depuis près de 10 ans, la compagnie théâtrale organise gratuitement des ateliers mêlant art et psychologie afin de venir en aide aux populations les plus vulnérables aux quatre coins du pays.

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l