TEST: 2241

Mashrou’ Leila, budget, Qabr Chmoun…l’actu de la semaine au Liban

Par Cassandre Beylot | Publié le 27/07/2019 à 11:07 | Mis à jour le 03/08/2019 à 11:06
LPJ photo REVUE d'actualité(1)

L’actualité de ces sept derniers jours a été marquée par la polémique autour du groupe de rock alternatif libanais, le refus du président Aoun de signer la loi de finances et la crise gouvernementale dans l’impasse.
 

Mashrou’ Leila dans le collimateur de milieux chrétiens
Le célèbre groupe libanais a été pris à partie cette semaine, au point de menacer la tenue de leur concert lors du festival de Byblos. La raison ? Un article illustré par une photo montrant Madonna sous les traits de la Vierge Marie partagée par le chanteur du groupe, homosexuel de surcroît et accusé d’occultisme par le passé. Les réseaux sociaux s’enflamment, l’archevêché de Jbeil appelle à annuler le concert, les partis chrétiens entrent dans la danse. Des membres du groupe sont même interrogés par la justice suite à une plainte pour atteinte à la religion. Pour apaiser la situation, Mashrou’ Leila doit s’exprimer dans les jours qui viennent.
 

Budget 2019 : un pas en avant, deux pas en arrière
À la surprise générale, le président Michel Aoun a refusé de signer le décret de publication du texte du budget 2019, qui contenait un alinéa concernant le recrutement dans la fonction publique qui avait pourtant été supprimé lors des débats. Plusieurs pistes sont étudiées pour supprimer cet alinéa de ce texte afin qu’il entre en vigueur. Le chef de l’Etat a un mois pour renvoyer le texte au Parlement, sans quoi il sera adopté en l’état.
 

Qabr Chmoun : pas d’issue à l’horizon
Talal Arslane et Walid Joumblatt campent toujours sur leurs positions. Les contacts politiques se poursuivent néanmoins pour apaiser les tensions après les incidents armés du 30 juin dernier. Lundi, le dossier de Qabr Chmoun a été transmis au parquet militaire. Cependant, aucun accord sur la saisine de la Cour de justice, permettant la tenue d’un Conseil des ministres, n’a encore été trouvé.
 

Costa Brava : gestion de crise
Vers une nouvelle crise des déchets ? Deux jours après la décision des municipalités de la banlieue sud de Beyrouth de fermer son accès aux camions transportant les déchets de Beyrouth et d’autres cazas, la décharge de Costa Brava, à la limite de la saturation, a temporairement rouvert. Les décharges côtières de Bourj Hammoud et de Costa Brava ont été mises en place après la dernière crise des déchets en 2015. Il devait s’agir de solutions temporaires, le temps de mettre en place un plan national viable de gestion des déchets.   
 

Israël et Liban : le désaccord frontalier.
Mardi, l’ambassadeur d’Israël aux Nations unies a accusé l’Iran de livrer des armes au Hezbollah via le port de Beyrouth. Des accusations balayées vendredi par le leader du parti chiite, Hassan Nasrallah. Par ailleurs, le président du Parlement libanais, Nabih Berry, d’un côté, et le ministre israélien de l’Énergie de l’autre ont fait état d’avancées concernant la tenue de négociations indirectes sur le litige frontalier opposant le Liban à Israël.
 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Beyrouth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com