Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Fonds Croix-Rouge française récompense l’humanitaire à Beyrouth

Par Hélène Boyé | Publié le 30/11/2017 à 11:56 | Mis à jour le 04/12/2017 à 13:22
Photo : Gilles Carbonnier, Assaf Dahdah, Jean-François Mattei
Lauréats 2017 fonds de croix Rouge française Assaf Dahdah Gilles Carbonnier

En parallèle du séminaire intitulé « Transition humanitaire et réflexions éthiques au Liban », le Fonds Croix-Rouge française a récompensé les lauréats du Prix de recherche 2017, lors d’une cérémonie à l’Institut français de Beyrouth, le 16 novembre.

 

Les noms des trois lauréats de l’année ont été annoncés au théâtre Montaigne en présence de Jean-François Mattei, président du Fonds Croix-Rouge française et ancien ministre français de la Santé, Roger Nasnas, directeur général d'AXA Moyen-Orient, et d’Antoine Zoghbi, président de la Croix Rouge libanaise.

Le Prix Jeune Chercheur a été attribué au géographe franco-libanais Assaf Dahdah, professeur d’université à Aix-Marseille, pour son travail sur les trajectoires des migrants, plus particulièrement sur ces derniers travaux sur l’impact socioéconomique des réfugiés syriens au nord du Liban.

Retrouvez la vidéo présentant les travaux d’Assaf DAHDAH ICI https://www.youtube.com/watch?v=SBNLXgT79l8

 

Le prix Spécial du jury  a été attribué à la chercheuse française Séverine Autesserre de l’université Columbia de New York pour ses travaux sur la construction et le maintien de la paix. Son livre « Peaceland » met en exergue les effets pervers de l’intervention internationale au Congo.

Retrouvez la vidéo présentant les travaux de Sévrine Autesserre ICI  https://www.youtube.com/watch?v=NMqKu_iKPks

 

Le prix honorifique  est revenu à Gilles Carbonnier, enseignant-chercheur suisse pour ses recherches et travaux sur les liens entre le développement économique et l’action humanitaire. Gilles Carbonnier est aussi vice-président du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) au sein duquel il a été conseiller économique lors de missions du CICR en Irak, au Sri Lanka, en Ethiopie et au Salvador.

Retrouvez la vidéo présentant les travaux de Gilles Carbonnier ICI https://www.youtube.com/watch?v=s5a5jf1Jbak

 

Depuis sa création en 2014, « ce prix est une façon de rendre visible les personnes qui œuvrent pour que l’action humanitaire soit plus efficace face aux nouveaux enjeux d’aujourd’hui et de demain », a expliqué Virginie Troit, déléguée générale du Fonds Croix-Rouge française. Les lauréats se sont vus remettre 5000 euros chacun.

C’est toute la mission du Fonds de la croix Rouge française qui « travaille pour accompagner la transition humanitaire », a affirmé M. Mattei. Tourné vers l’avenir, le prix de recherche « distingue les meilleurs parmi la jeunesse » a-t-il ajouté.

Le Fonds de la croix Rouge française finance aussi des bourses post-doctorales, des projets et forme des gens capables d’assurer dans leurs pays des actions humanitaires.

En marge de cette remise de prix, s’est déroulé le séminaire « Transition humanitaire et réflexions éthiques au Liban », à l’Université Saint-Joseph les 16 et 17 novembre, organisé par le Fonds Croix-Rouge française en coopération avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et la Croix-Rouge libanaise.

Face à la crise syrienne depuis 2011 et l’afflux des plus d’un million de réfugiés syriens au Liban, la réflexion sur l’action humanitaire et son efficacité résonne particulièrement.

 

Nous vous recommandons

Hélène Boyé, directrice de la publication de LPJ Beyrouth

Hélène Boyé

Co-fondatrice et directrice de publication LPJ Beyrouth. Expatriée depuis plus de 17 ans au Liban, atteinte de « libanolose », mon seul désir, faire connaitre le Liban sous un autre regard.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire
Sur le même sujet