Dimanche 20 septembre 2020

Explosions à Beyrouth : le groupe d’amitié du Sénat solidaire

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 06/08/2020 à 10:45 | Mis à jour le 06/08/2020 à 10:53
explosions beyrouth groupe sénat

Explosions à Beyrouth : le groupe d’amitié France-Liban du Sénat affirme sa profonde solidarité avec le peuple libanais qu’il exprimera à nouveau lors d’une visite au Liban fin septembre

 

Dès hier soir, Mme Christine LAVARDE (Les Républicains – Hauts-de-Seine), Présidente du groupe interparlementaire d’amitié France-Liban, a exprimé la solidarité des sénateurs du groupe d’amitié avec le Liban et le peuple libanais, suite à la terrible explosion survenue en fin d’après-midi au port de Beyrouth. Au nom du groupe d’amitié, Mme Christine LAVARDE adresse ses condoléances attristées aux familles des victimes, à ce stade plus de 100 morts et au moins 4000 blessés.

Au vu des liens historiques qui unissent nos deux pays, la France s’est toujours tenue aux côtés du Liban et des Libanais, et continuera de lui apporter son soutien. Dans l’immédiat, il s’agit de secourir les blessés et de sécuriser le site : trois avions sont déjà partis de Paris et de Marseille, avec des intervenants médicaux, des pompiers, des équipes de sécurité et 25 tonnes de matériel pour apporter une aide humanitaire et sanitaire. Il faudra assurer aussi une aide alimentaire, le port ne pouvant plus assurer l’approvisionnement de la capitale.

Dans un second temps, ainsi qu’elle s’y est engagée, la France apportera tout le soutien nécessaire pour contribuer au redressement du Liban. Pour construire son avenir, le Liban doit faire aussi sa part du chemin, en engageant les réformes structurelles indispensables et en acceptant la main tendue de la communauté internationale et du Fonds monétaire international.

Le groupe d’amitié exprimera toute sa solidarité avec le peuple libanais lors d’une visite qu’il effectuera fin septembre. À cette occasion, il étudiera la situation du pays et portera également une attention particulière au sort des écoles françaises et francophones au Liban, qui connaissent de grandes difficultés. Leur présence au Liban est essentielle pour la jeunesse libanaise, mais aussi pour la préservation du plurilinguisme et des valeurs qu’elles défendent, celles d’une société tolérante, respectueuse de la diversité.

 « Suite aux événements dramatiques survenus à Beyrouth, notre place est auprès de nos amis libanais », a déclaré Mme Christine LAVARDE, confirmant la venue d’une délégation de sénateurs du groupe d’amitié, vraisemblablement la semaine du 21 septembre.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Beyrouth ?

LITTERATURE

Rentrée Littéraire 2020 : les livres à ne pas manquer

L’été est fini. Nous avons épuisé notre stock de lectures d’été. Guidé par l’avis de libraires parisiens, lepetitjournal.com vous présente une sélection de livres afin de bien commencer la rentrée.

Vivre à Beyrouth

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.