TEST: 2240

Focus sur le parler berlinois

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 13/08/2021 à 23:17 | Mis à jour le 14/08/2021 à 17:14
Photo : © Max Pixel
Drapeau de Berlin

Connaissez vous le parler berlinois ? Voici les règles les plus courantes du Berlinerisch !

 

Le son "ch" devient "k"

Vous l'avez sûrement déjà entendu à Berlin, les locuteurs remplacent ich (je) par ick. S'il est courant de l'entendre pour ich, cette pratique se décline également avec d'autres mots.

 

Le son "g" devient "j"

Pratiquement tous les sons "g" sont prononcés en "j". Ainsi gehen (aller) devient jehen. Cependant, il existe des exceptions : pour des raisons d'articulation, le mot Glück (chance) se prononce avec le son "g". 

 

Les "s" sont remplacés par la lettre "t"

De la même manière que les deux règles précédentes, il est commun de remplacer les s par des t. Par exemple was (quoi) devient wat
 

La diphtongue "au" devient "oo"

La diphtongue "au" devient "oo" pour des raisons de simplicité. Ainsi auch (aussi) devient ooch. Cette modification est relativement commune dans le parler berlinois, bien qu'elle ne s'applique pas à tous les mots, notamment s'ils comportent un groupe de voyelles. Par exemple, schauen (regarder) ne change pas de prononciation. 

 

 La diphtongue "ei" devient "ee"

Cette transformation de "ei" en "ee" est utilisée pour certains mots et dépendent de la structure de la phrase. Elle se retrouve dans kein (marque de négation) qui devient keen ou dans mein (mon) qui devient meen.  

 

Le terme wa

Le mot a deux différentes significations : il peut être employé un point d'interrogation à la fin d'une phrase (à la manière de na), ou comme une forme de wir (nous). Wir est également utilisé, principalement dans les positions pré-verbales, tandis que na s'emploie exclusivement dans les positions post-verbales.

 

La grammaire délaissée

Les locuteurs de Berlinerisch font rarement la distinction entre l'accusatif et le datif. Cette omission est donc commune entre les Berlinois et les étrangers débutant l'Allemand !  


 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale