Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BRUNO DI MARTINO - Un artiste européen aux multiples facettes

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 18/03/2014 à 23:00 | Mis à jour le 19/03/2014 à 10:27

Certains le surnomment « l'Arcimboldo contemporain », d'autres se contentent d'admirer ses ?uvres d'art. Bruno Di Martino est un artiste aux multiples facettes, étant passé par de nombreux domaines du monde de la culture avant de s'établir définitivement à Berlin en tant que plasticien, peintre, compositeur, musicien et, professeur de sport.

"Je suis originaire de Gagny, dans le département du 93, la banlieue où les gamins de l'immeuble A veulent casser la figure de ceux de l'immeuble B?", explique Bruno Di Martino, une pointe d'ironie dans la voix, lorsqu'il nous ouvre la porte sur son atelier situé à RAW, à Revalerstrasse. Et de reprendre : "ce n'est pas une blague !".
Mondialement connu dans le milieu de la sculpture, Bruno Di Martino, 48 ans, explique être arrivé à Berlin par hasard, tout comme il a trouvé sa voie professionnelle, "sans trop y réfléchir". Un parcours bringuebalant et brillant à la fois, une vie semée d'opportunités artistiques et un moral exceptionnel? C'est parmi ses peintures colorées et ses sculptures semblant sortir tout droit de la mythologie que Bruno Di Martino se confie au petitjournal.com/berlin.

La vie en rose, vue à travers d'autres yeux
Né au sein d'une famille de 5 enfants d'une mère française chanteuse d'opéra et d'un père italien légionnaire, Bruno Di Martino a grandi au sein des Habitats à Loyer Modérés et des bagarres de quartier. A 15 ans, le jeune sportif médaillé de nombreuses récompenses d'athlétisme et de handball passe le brevet des collèges et commence à travailler au sein de l'administration d'une banque en tant qu'intérimaire. Très vite, le jeune homme au caractère dynamique cherche à prendre le large et, en 1985, il devient animateur au sein de centres aérés d'Île de France. Par la suite, Bruno Di Martino obtient un petit boulot à l'Opéra de Paris : "J'étais chargé de faire l'inventaire des lieux, se souvient l'artiste d'une voix chantante, ce qui n'avait pas du être fait depuis les années 1950? ". De fil en aiguille, Bruno Di Martino passe du temps avec les danseurs et se fait remarquer par sa silhouette fine et élancée. Embauché en tant que maître d'art à l'Opéra Garnier, le jeune homme au physique remarquable devient très vite figurant sur la scène, sans jamais avoir assisté à un cours de théâtre ou de danse au préalable. "J'ai appris le combat, la danse baroque, grecque, contemporaine, et même le Tango !, énumère l'artiste qui a notamment travaillé aux côtés de Rudolf Noureev, danseur étoile.

Sur la route de Berlin
Tournant en tant que figurant dans des films tels que « Les liaisons dangereuses » aux côtés de John Malkovitch, Bruno Di Martino enchaîne les castings de cinéma, entouré de grandes personnalités du 7ème art comme Annie Girardot. En même temps, celui-ci poursuit ses représentations scéniques au Théâtre parisien du Châtelet. "Ma dernière représentation théâtrale remonte à 1989, déplore-t-il, j'ai dû me glisser dans la peau d'un travesti des années 1920?". Et de continuer : "J'ai ensuite été contraint de partir dans un petit village allemand, pour réaliser mon service militaire". Décrochant un diplôme d'État de professeur de sport, Bruno Di Martino quitte le camp militaire pour Marseille, puis Nantes, où il s'initie à la peinture. "J'ai ensuite emménagé à Berlin en 1994 et y ai fait ma vie avec ma femme et mon fils, embauché en tant qu'éducateur sportif à l'École européenne". Peignant des ?uvres représentant l'océan et le milieu marin, Bruno Di Martino s'attache également à la réalisation de tableaux étoffés d'éléments naturels.

Une carrière fulgurante inattendue
Prenant goût à l'art ancien et romantique, Bruno Di Martino peint et s'essaie progressivement à la sculpture, se découvrant un véritable talent dans ce domaine.
En 1997, il réalise sa première exposition dans un café cubain à Schlesisches Tor. C'est le début d'une carrière fulgurante comme artiste-peintre et bronzier: l'ambassade de France en 1998, l'inauguration de la salle d'exposition du Sony Center de Potsdamer Platz en 2003, la Société des Beaux-Arts au Carroussel du Louvre ainsi que le Grand Palais parisien en 2007? Bruno Di Martino expose ses ?uvres dans des lieux de renommée internationale et est récompensé par des prix prestigieux tels que la médaille d'or au Grand concours international de 2007 ou encore le diplôme d'honneur, en 2009. Pendant 10 ans, Bruno Di Martino travaille au sein de l'atelier du Tacheles, lieu de résistance culturelle berlinoise. "En mai 2013 j'ai dû quitter ce squat emblématique de la capitale allemande, celle-ci ayant fermé quelque temps auparavant, confie l'artiste français, j'ai ensuite installé mon atelier au RAW, où l'ambiance est toute autre, confie l'artiste, nombreux sont ceux qui ne payent pas leur loyer et les disputes entre propriétaires des locaux fusent" .

Aux côtés de ses sculptures onanistes, Bruno Di Martino semble vivre un rêve. Inspiré par la mythologie gréco-romaine, l'intégralité de ses ?uvres reflète l'être humain dans sa splendeur. La vitalité de l'artiste s'exprime également lors de ses concerts en tant que musicien, au sein du groupe « The legendary Lost morado ». Aucun doute, Bruno Di Martino est un artiste européen aux multiples facettes.

Diana D'Angelo (www.lepetitjournal.com/berlin) mercredi 19 mars 2014

Savoir plus :

http://www.brunodimartino.com/

Prochaine exposition le 27 mars 2014 à 16h au « Foyer des Ostdeutschen Sparkassenverbandes » : « Univers Morphose : relief, dessins et formes »
Adresse :
Leipzigerstrasse 51, 10 117 Berlin

Retrouvez d'autres portraits de francophones à Berlin ici : http://www.lepetitjournal.com/berlin/communaute/portraits-de-francophones

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Cologne Appercu
FOOT

Être entraineur en Bundesliga en 2019 : chronique d'une précarité

Une valse des entraineurs est à l'œuvre depuis le début de la saison en Bundesliga, l'occasion de faire le point sur les exigences d'un métier à risque au sein d'une ligue particulièrement compétitive

Vivre à Berlin

Cologne Appercu
VIE PRATIQUE

10 MOTS POUR ... - Se faire couper les cheveux en Allemagne

Qui ne s'est pas déjà retrouvé coi en cherchant à dire un mot particulier qu'il ne retrouve plus ou dont il ignore la traduction en allemand ? Pour éviter cette gêne, le présent article se propose de

Sur le même sujet