Lundi 26 août 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La retraite des conjoint(e)s expatrié(e)s : les conseils d’Equance BCN

Par Equance : Gestion de patrimoine privée en Espagne | Publié le 02/10/2017 à 19:00 | Mis à jour le 02/10/2017 à 19:20
Photo : Creative Commons
retraite des conjoint(e)s expatrié(e)s Equance

L'expatriation contraint souvent un membre du couple à laisser sa carrière entre parenthèse : la retraite devient ainsi un souci de préoccupation majeure. 

 

Quelques chiffres nous amènent à réfléchir : 

Taux de financement de plus en plus faible :  40% de votre revenu si vous êtes cadres supérieur, 25% dans les professions libérales, pour des retraites de plus en plus tardives. - Mauvaise protection du conjoint survivant : pas de réversion du régime de base si votre revenu est supérieur à 1.691 €/mois(50% du plafond 2017 de la sécurité sociale), limitation à 60% de la retraite complémentaire, versée seulement après 55 ou 60 ans…

 

Pour rappel, 2 systèmes de retraite cohabitent :

1/ Retraite par répartition : tout le monde cotise à hauteur de ses revenus pour répartir entre tous les droits à la retraite – système légal et obligatoire 2/ Retraite par capitalisation : chacun cotise pour capitaliser à son compte – système facultatif

 

1/ RETRAITE PAR REPARTITION

Ayant quitté la France, vous pouvez poursuivre vos cotisations :

Retraite de base via CFE : vous continuez ainsi à acquérir des trimestres. La CFE propose un régime adapté aux chargées de famille (mère au foyer) sans activité professionnelle - Retraite complémentaire via CRE et l’IRCAFEX (équivalent de ARRCO et AGIRC en France) : vous cumulez des points dans les mêmes conditions qu’en France.

 

L’intérêt d’une cotisation volontaire dans un régime de base dépendra de multiples facteurs personnels et en particulier : - de l’ensemble des droits déjà acquis sur les différents régimes de retraite français. - de la durée prévisible de votre expatriation, et volonté éventuelle de revenir travailler en France à moyen terme ou long terme - de la possibilité que l’entreprise prenne en charges ces cotisations pour le conjoint - de l’âge auquel un assuré pourra prétendre percevoir sa retraite à taux plein s’il continue à cotiser.     

Pour connaître vos points de retraite de base et complémentaire adressez-vous à la CNAV obtenir votre relevé de carrière. Tel : +33 (0) 9 71 10 39 60, ou sur le site www.retraite.cnav.fr

 

2/ RETRAITE PAR CAPITALISATION

Plusieurs types de retraite par capitalisation peuvent être envisagés afin de vous assurer à termes des revenus complémentaires. Les options sont différentes et variées en fonction de vos objectifs : par exemple, capitaliser volontairement dans un contrat d’assurance vie, ou préférer vous constituer des revenus complémentaires via l’immobilier de rendement, un viager, ou encore ouvrir une tontine… Les solutions sont nombreuses. Chacun aura sa solution dépendant de ses besoins, sa sensibilité, mais dans tous les cas, cela s’anticipe.

A titre d’exemple, voici ce qu’il faut cotiser en fonction de son âge, pour avoir un revenu complémentaire de 500€/mois

 

retraite par capitalisation

 

 

nicolas saignol

Biographie Nicolas SAIGNOL :  Après avoir travaillé pour un grand groupe d’audit international et obtenu le diplôme français d’Expert-Comptable Commissaire aux Comptes, Nicolas a rejoint en 2011 le Groupe EQUANCE en tant que représentant en Espagne. Spécialisé sur la Gestion Privée Internationale, Nicolas conseille les français résidents à Barcelone sur la gestion de leur patrimoine privé, leurs problématiques successorales et répond à leurs besoins spécifiques en termes de placements financiers et immobiliers.

Nicolas SAIGNOL Téléphone : +34 646 056 436  E-mail : nsaignol@equance.com

 

logo equancePour plus d’informations sur le groupe Equance, consultez le site internet www.equance.com

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour