Samedi 28 mars 2020
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les startupers français de YEGO (ex Yugo) se développent à Barcelone

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 08/01/2020 à 16:17 | Mis à jour le 08/01/2020 à 16:40
yego barcelone 2

La startup YEGO Urban Mobility (ex Yugo) opérant actuellement des scooters électriques en libre-service dans les villes de Barcelone, Valence et Bordeaux, annonce le lancement de deux nouveaux types de véhicules : un vélo électrique et une trottinette électrique, à batteries échangeables tous les deux. YEGO devient ainsi un opérateur de sharing multi véhicules unique, et fort de cette offre planifie de se développer fortement en 2020.

 

YEGO a été créé en 2016 à Barcelone par de jeunes entrepreneurs français, s’étant fixé comme mission de changer la façon dont les citoyens des grandes villes se déplacent, afin de rendre celles-ci plus agréables à vivre. Et cela en utilisant un véhicule léger, adapté aux contraintes de la ville, plaisant à conduire. Le choix s’est ainsi porté sur le scooter électrique à batteries échangeables : propre, silencieux, pratique, esthétique, il répondait aux nouveaux challenges de la mobilité urbaine. Après avoir lancé le service à Barcelone, l’entreprise s’est développée à Valence et Bordeaux. Aujourd’hui elle compte plus de 1.000 scooters répartis dans ces 3 villes. Scooters qui ont dépassé les 1,5 millions de trajets réalisés en 2019.

Afin d’apporter et de proposer la mobilité électrique et partagée au plus grand nombre, YEGO a pris la décision de développer un vélo et une trottinette, afin de s’adapter encore davantage à toutes les typologies de ville et d’utilisateurs. Ces nouveaux produits ont été développés en collaboration avec le constructeur de vélos électriques Barcelonais Rayvolt. Partir de 0 a permis de développer des produits attirant et porteurs de l’ADN YEGO mais aussi et surtout adaptés au sharing. L’idée étant de ne pas reproduire les erreurs de l’industrie mais au contraire de se démarquer et de développer quelque chose d’inédit.

 

yego barcelone

Les véhicules ont été conçus avec des objectifs clairs et définis : "Nous avons voulu créer des véhicules sûrs pour nos utilisateurs (grandes roues et pneus larges pour une bonne stabilité, luminaires puissants pour être vus), non dérangeants pour les villes et leurs habitants (nos véhicules sont équipés d’un cadenas intégré et doivent être attachés au moment de finaliser sa course, afin d’éviter le parking sauvage), durables (robustesse du châssis et durée de vie
du véhicule)
", a déclaré Benjamin Viguier CEO de YEGO.

Le choix de collaborer avec Rayvolt n’est pas le fruit du hasard. Basée à barcelone elle aussi, l’entreprise a une solide expérience en matière de vélos électriques. Le vélo sera dans un premier temps lancé à Barcelone, la trottinette à Bordeaux. Ils viendront compléter l’offre de scooters YEGO dans ces villes et seront réservables depuis l’application YEGO. 

"Les utilisateurs pourront choisir dans l’application les véhicules qu’ils souhaiteront utiliser. Les véhicules seront ensuite réservables et déblocables en seulement deux clics. Le prix sera un prix à la minute" ajoute Benjamin Viguier. Une des spécificités de YEGO est qu’il faudra attacher son véhicule à un arc à vélo à la fin de son trajet, et prendre une photo témoignant du bon parking. "Nous voulons en finir avec le désordre. Les vélos et trottinettes en libre-service peuvent avoir un impact positif immense sur les villes, mais si on veut que cet impact s’inscrive dans la durée, il faut que ces nouveaux moyens de transport ne soient pas des éléments gênants".

https://www.rideyego.com/barcelona

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Madrid Appercu
TRIBUNE

Demain sera une époque formidable

Depuis des années, de nombreux entrepreneurs adaptent, voire métamorphosent l’économie traditionnelle en associant aux objectifs purement financiers des buts socio-environnementaux. 

Sur le même sujet