Vendredi 18 juin 2021
Barcelone
Barcelone

L'Institut français de Barcelone fête ses 100 ans

Par Francis Mateo | Publié le 05/05/2021 à 18:43 | Mis à jour le 05/05/2021 à 18:47
Photo : © FM : Le bâtiment de Carrer Moia qui abrite l'IFB depuis 1974
institut français barcelone

Cet anniversaire marque un siècle de présence française dans la capitale catalane et d'échanges culturels quasiment ininterrompus depuis 1921.


C'est en 1919 que l’État français crée le réseau d'instituts culturels pour soutenir notamment sa politique linguistique à l'échelle internationale. À Barcelone, le premier établissement ouvre en 1921, après deux ans d'inactivité. Et depuis un siècle, l'histoire de cet Institut français de Barcelone (IFB) est à l'image des rapports entre la France et l'Espagne : intenses et parfois mouvementés. Dès le départ, tous les membres de l'Institut sont des agents de l’État missionnés pour aider l'Alliance Française à organiser ses cours de français du soir pour adultes. L'IFB naissant prend ainsi la relève du Cercle, principale association qui fédérait la "Colonie française" de Barcelone, comme on désignait alors la communauté des Français installés dans la capitale catalane. 

La création de l'Institut permet de réactiver le réseau des Français de Barcelone en s'appuyant sur l'expérience du Cercle (1). Dès le début, l'IFB propose un programme de conférences diverses sur la Rome antique, "les mélancolies de madame Colette", ou encre "Paul Valéry conte l'histoire". Parmi ces rendez-vous, certains résonnent encore d'une étonnante actualité, un siècle plus tard, comme ce colloque intitulé "La crise européenne économique présente : déclin ou réadaptation de l'Europe ?". L'Institut organise aussi très tôt des expositions, dont celle consacrée au "livre scientifique français" en 1923.


Tandis que les bombes pleuvent sur Barcelone, l'Institut français aussi est touché

1921 marque donc le début d'une politique de promotion de la culture et la langue française à travers l'IFB, mais aussi de collaborations et d'échanges. L'Institut français de Barcelone s'inscrit dans le paysage de la capitale catalane, pour le meilleur et pour le pire. Le 19 janvier 1938, les bombes lancées sur Barcelone par l'armée italienne (alliée de Franco) soufflent les vitres de l'Institut. Aucune victime n'est à déplorer ce jour-là puisque les enfants ont été conduits à l'abri, au sous-sol ; mais un mois plus tard, les bombes pleuvent à nouveau, et touchent cette fois-ci le bâtiment, où un élève est tué. Un épisode tragique qui témoigne des rapports alors troublés entre la France et l'Espagne. 

Mais à partir de 1948, l'activité se normalise à nouveau. En 1974, l'IFB s'installe dans les murs du bâtiment de la rue Moia, qui appartient désormais à la France, et qui accueillera à l'automne prochain les célébrations du centenaire. "Nous réfléchissons aux manifestations qui aurons lieu à cette occasion en novembre prochain", explique le directeur de l'IFB Max Vasseur, "mais je souhaite dans tous les cas valoriser ceux qui font l'Institut français de Barcelone : une cinquantaine de personnes, dont une vingtaine d'agents administratifs et une trentaine de professeurs. Tous déploient une énergie formidable pour faire vivre l'institution et continuent de jouer leurs rôles de passeurs culturels". L'IFB est l'une des six antennes du réseau des Instituts français d'Espagne.

(1) lire : « Les Français de Barcelone - Ombres et lumières - du XVe au XXe siècle ». Coordination : Guillaume Horn. Ed. Bienfaisance de Barcelone


 

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet