Mercredi 12 août 2020
Barcelone
Barcelone

La SNCF se positionne pour un TGV low-cost en Espagne

Par Perrine Laffon | Publié le 05/11/2019 à 18:07 | Mis à jour le 05/11/2019 à 18:40
Photo : CC BY 2.0 Patrick Janiceck https://www.flickr.com/photos/marsupilami92/45867395362/
ouigo espagne

Le groupe ferroviaire français s'est positionné sur un appel d'offre pour opérer sur le marché espagnol du transport de voyageurs, pour les trains à grande vitesse sur l'axe Barcelone-Malaga. 

 

Adif, l'établissement public espagnol en charge du réseau de chemins de fer national, a lancé un appel d'offre à l'ensemble des entreprises ferroviaires pour couvrir l'axe Barcelone-Malaga en train à très haute vitesse. Cette offre se fait dans le cadre d'un processus de libéralisation du marché ferroviaire des voyageurs en Espagne annoncé pour décembre 2020. 


Ouigo, le TGV low-cost à la française

Si la SNCF et son homologue espagnole, la RENFE, ont été partenaires pour mener à bien le projet de TGV liant Paris à Barcelone, les deux entreprises ferroviaires vont maintenant être concurrentes pour réaliser une prestation de service sur l'axe Barcelone-Malaga. La SNCF a en effet postulé pour occuper cet espace de l'autre côté de la frontière. À travers sa marque créée pour opérer en Espagne, Rielsfera, la SNCF propose à Adif son TGV à coût low-cost, Ouigo. Dans l'Hexagone, Ouigo propose des billets à bord de TGV à partir de 10 euros par personne, à travers une agence 100% digitale. 


+65% de TGV en Espagne

C'est la première fois que la concurrence privée démarque sur le marché espagnol pour RENFE. L'objectif est d'augmenter la capacité de circulation de 65% sur les trois principaux couloirs de haute vitesse en Espagne, faisant passer le nombre de TGV quotidiens de 99 à 165. Sur le trajet Barcelone-Madrid, il est prévu de faire circuler 53 trains par jour au lieu des 27 trains actuels. Sur l'axe Madrid-Malaga, l'objectif est même d'augmenter la capacité de circulation de 75 % en permettant 61 trajets par jour. Sur l'axe Madrid-Levante (vers Valence et Alicante), l'idée est de faire circuler 53 TGV par jour, soit une hausse de 40% environ.


Adjudication le 14 décembre

Les entreprises souhaitant se positionner face à l'opérateur national espagnol RENFE avaient jusqu'au 31 octobre 2019 pour présenter leur candidature pour couvrir le marché ferroviaire espagnol. Les autres concurrents sur cette offre sont notamment l'entreprise Ilsa, propriété de Air Nostrum, et une alliance de Talgo (entreprise espagnole de construction de matériel ferroviaire) et du groupe touristique espagnol Globalia. Adif révèlera le nom des entreprises adjudicataires le 14 décembre prochain, afin que les nouveaux services soient actifs avant le 15 mars 2020.

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
#MAVIEDEXPAT

Mes faux-amis espagnols. Faire des affaires dans le pays de Cervantes

Les faux-amis : ces mots qui ressemblent tellement à ceux que nous avons l'habitude d'utiliser dans la langue de Molière, mais qui peuvent vouloir dire quelque chose de complètement différent

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.

Sur le même sujet