Eco-mobilité: Les meilleures plateforme d'autopartage à Madrid et Barcelone

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 06/05/2022 à 09:00 | Mis à jour le 08/05/2022 à 16:07
Photo : Commons
un embouteillage sur une autoroute

La OCU a enquêté sur les services de mobilité partagée à Madrid et à Barcelone (voiture, vélo, motos). Voici les principales conclusions.

 

C'est un fait. Les services de mobilité partagée ont amélioré la mobilité urbaine. Toutefois, lorsqu'il s'agit de les utiliser, moins de la moitié des personnes interrogées y ont recours : la plupart pensent qu'ils sont trop chers pour être utilisés régulièrement.

20% des utilisateurs envisagent de ne plus avoir de voiture

Selon une enquête de l'Organisation des consommateurs et des usagers (OCU), 3% des conducteurs ont décidé de ne plus posséder de voiture et 19% l'envisagent, ce qui coïncide avec les dernières hausses des prix du carburant. Les alternatives les moins chères et les plus durables sont les transports publics, le vélo et la marche. Mais elles ne sont pas les seules : les visiteurs et habitants des grandes villes ont la possibilité de partager la mobilité des vélos, scooters, motos et voitures.

 

des personnes à velos à Barcelone
Récente inauguration d'une voie cyclable à Barcelone /BCN

 

À Madrid, autopartage et à Barcelone, le vélo

Il est curieux de constater qu'à Madrid, la voiture est le moyen de mobilité partagé le plus courant, alors qu'à Barcelone, le partage de vélos et de motos est le plus populaire. En fait, Barcelone connaît presque deux fois plus de succès que Madrid en termes de partage de vélos, et la satisfaction à l'égard de ce service y est beaucoup plus élevée. La raison principale est le manque d'infrastructures municipales à Madrid pour l'utilisation des vélos, motos et scooters partagés, avec à peine 31% d'utilisateurs satisfaits dans la capitale.

 

des bicyclettes stationnées de Bicimad
Le service BiciMAD obtient un faible niveau de satisfactions / CC BY 2.0

 

Quelles sont les meilleures plateformes d'autopartage ?

Le service d'autopartage est celui dont l'offre et la concurrence sont les plus importantes. La OCU a demandé aux utilisateurs de six plateformes d'autopartage : Ubeeqo, WiBLE, Zity, Share Now, Go To et emov de Free2Move. En effet, il n'y a personne de mieux placé que le consommateur pour donner son avis sur les véhicules proposés, leur confort et leur propreté, l'état de charge ou le niveau de carburant, le prix du trajet, le service client, la facilité d'utilisation et le paiement via l'appli.

 

Une voiture Share Now
Share Now, le mieux noté / Share Now

 

Sur les six plateformes testées, seules trois obtiennent une bonne satisfaction globale : Share Now (anciennement Car2Go), Emov de Free2Move et Zity dans cet ordre. Elles se distinguent avant tout par la facilité d'utilisation de l'application, de mise en place d'un mode de paiement et d'utilisation du véhicule, ainsi que par un bon service clientèle.

 

Il n'en va pas de même pour le prix, le pire facteur pour les utilisateurs de ce type de service : plus de la moitié des personnes interrogées considèrent que l'autopartage est trop cher pour une utilisation régulière.

 

un tableau de la OCU
L'enquête de la OCU montre les différences entre Madrid et Barcelone

 

Eco-mobilité: les bicyclettes

Dans ce cas, la concurrence est plus limitée. À Barcelone, Bicing semble avoir gagné une place dans le cœur de ses utilisateurs. Tant son application que la facilité de mettre en place un mode de paiement ou d'utiliser les véhicules offrent la plus grande satisfaction. À Madrid, en revanche, Bicimad n'obtient jamais un taux de satisfaction supérieur à la moyenne et, en fait, obtient une note passable pour la qualité des matériaux de ses bicyclettes.

Eco-mobilité: les motos?

Les résultats pour les services de motos en libre-service sont plus équilibrés. Acciona à Barcelone et Cooltra à Madrid obtiennent la même note globale. Dans le cas d'Acciona, c'est l'application de ses motos qui ressort ; dans celui de Cooltra, la facilité d'utilisation de ses véhicules. Dans les deux cas, la satisfaction à l'égard du prix et de l'étendue du service offert n'est que moyenne.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale