Jeudi 22 août 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

UN ETE EN CATALOGNE - Escapade : Sitges , la branchée

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 03/08/2014 à 22:00 | Mis à jour le 30/07/2014 à 15:59

Pour un aperçu de la Catalogne hors de sa capitale, Sitges est la destination incontournable. A 30 minutes de train de Barcelone, ce charmant village séduit chaque année plus de vacanciers venus admirer le calme d'une station balnéaire? peu conventionnelle !

Cette ville espagnole de 18.000 habitants, située à 40 kilomètres au sud de Barcelone, a longtemps été enclavée. Encerclée par les collines et la mer, elle est aujourd'hui accessible par autoroute mais, très longtemps, seule une petite route de bord de mer et de montagne ont permis de la rejoindre. Son charme est authentique, sa population cosmopolite.
Sitges est de plus en plus appréciée comme station balnéaire, réputée pour la qualité de sa mer et la beauté de ses 17 plages étendues sur 4 km de littoral et récompensées par des drapeaux bleus de la commission européenne.
Cet ancien village de pêcheurs, prisé des artistes et des esprits bohèmes dans les années 1900, a su garder son âme. Restaurants typiques, et effervescence du marché, vous rappellent que vous êtes bien en Espagne. Mais touristes et Catalans apprécient également que cette ville a su préserver le caractère ancien de son architecture, loin des urbanisations à outrance remarquées en d'autres lieux sur la Côte-Dorée.

Une évolution remarquable
Dès le début du siècle, cette ville devient le point de rendez-vous de nombreux touristes et autres baroudeurs de tous les coins de l'Espagne. Il faut dire que la ville sait attirer les artistes après que certains d'entre eux comme Santiago Rusiñol, Ramon Casas, Miquel Utrillo ou encore Charles Deering y ont élu domicile... Car le secret de ce village réside dans sa lumière.
C'est ce qu'ont constaté peintres, sculpteurs et écrivains, venus s'installer en nombre dans la petite ville. On comprend pourquoi l'art et la créativité y sont représentés. A la même époque Barcelone devient aussi un bijou d'architecture, transformée avec l'arrivée d'un amoureux de cette baie.
C'est en 1960, avec l'ouverture de l'Espagne au tourisme, que Sitges va devenir la parente continentale d'Ibiza. L'installation du Pacha et le développement d'une communauté hippie vont contribuer à l'ouverture de la ville sur l'Europe. Avec la fin du franquisme et l'adhésion de l'Espagne à l'Europe, Sitges va acquérir ses lettres de noblesse en tant que station balnéaire en vogue, mais ce sont les Jeux Olympiques qui vont lui apporter le désenclavement total.

Capitale gay
Jusque-là surtout connue des Barcelonais et de quelques Européens bien renseignés, la ville va se faire connaître au-delà des frontières. Devenue entre-temps capitale gay, souvent comparée au San Francisco de la Méditerranée, la ville héberge plus de 100.000 habitants pendant la période estivale. L'ouverture d'esprit en fait un lieu de rencontres où se croisent intellectuels, hippies sur le retour et artistes divers. Aux riches familles barcelonaises viennent s'ajouter les gays de toute l'Europe, et beaucoup de touristes. À ceux que la foule effraie, la ville retrouve tout son calme à l'automne et au printemps. En attendant, c'est le Sitges des cartes postales, de toutes les couleurs, très libérée, insomniaque et cosmopolite.

Isabelle MATERA. (www.lepetitjournal.com ? Espagne) Lundi 4 août 2014

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Barcelone ?

TOURISME

Les tops et les flops des plages espagnoles

L’Espagne est connue pour réunir quelques unes des plus belles côtes d’Europe. Mais si on y trouve de véritables joyaux, d’autres plages peuvent très vite vous faire déchanter.

Sur le même sujet